170ème anniversaire de naissance d’une idole du passé

Par Roger-Luc Chayer
Portrait: Wikipédia

Piotr Illitch Tchaïkovski (1840-1893) est le musicien classique probablement le mieux connu au monde, après Mozart, mais certainement le plus populaire auprès de la communauté gaie, lui qui n’a jamais vraiment caché son orientation homosexuelle bien longtemps avant l’émancipation des gais et lesbiennes, alors que la Reine Victoria dominait le monde et que le Tsar régnait sur toutes les Russies.

Lui qui a vécu toute sa vie en racontant à ses amis et ses proches qu’il aimait les hommes, souffrait pourtant du fait de ne pas avoir de vie amoureuse plus simple. Il a bien essayé dans sa jeunesse de forger quelques relations amoureuses avec des dames mais avouait dans son intimité ne pas pouvoir développer un amour aussi profond qu’avec les garçons. Il a pourtant réussi à faire croire pendant 13 ans qu’il vivait une relation amoureuse stable avec Nadezhda von Meck, sa confidente et commanditaire mais avoua plus tard qu’il n’y avait qu’une relation platoniques entre les deux et que l’amour de la musique motivait Madame Von Meck à le subventionner.

Tombe de Tchaïkovski
Monastère Alexander Nevsky
Photo: Wikipédia

Toute sa vie, il aura été entouré de jeunes hommes visiblement amoureux de lui et il ne cachait jamais son affection pour ses servants ou pour ceux qui aimaient sa compagnie, qu’ils soient du petit peuple ou de l’aristocratie. Son serviteur Aleksei Sofronov et son neveu Vladimir “Bob” Davydov ont été des prospects évidents. Tchaïkovski a d’ailleurs dédié sa dernière symphonie, celle rédigée sur son lit de mort à Davidov alors que le thème de Roméo et Juliette semble avoir été inspiré par Eduard Zak.

Dans le courrier qu’il entretenait avec son frère Modest, lui aussi homosexuel, on a découvert que les deux hommes parlaient ouvertement de leurs exploits amoureux sans préjugés ni peur de quelques représailles que ce soit.

Selon une rumeur persistante toutefois démentie par des études récentes, il semble que Tchaïkovski se soit suicidé en buvant de l’eau qu’il savait infectée du choléra suite à la découverte de sa relation amoureuse avec le très jeune fils d’un aristocrate connu ou en représailles pour son homosexualité un peu trop ouverte.

Tchaïkovski est mort à l’âge de 53 ans et malgré son homosexualité, toute la Russie aura été des cérémonies funéraires, du simple peuple à la haute société, en passant par le message d’amitié éternelle du Tsar. Tchaïkovski a eu droit à des funérailles d’État, nationales et son cercueil était même porté par les membres de la famille royale de Russie.

En ce 170ème anniversaire de la naissance de Tchaïkovski, une année Russe a été décrétée en France en l’honneur de l’amitié franco-russe du début du 20ème siècle. Tchaïkovski laisse des oeuvres encore très populaires commercialement aujourd’hui comme Casse-Noisette, Le Lac des Cygnes et de nombreuses oeuvres symphoniques.