44- Chronique: Murielle Poitras

Professionnelle et sympathique, Murielle Poitras souhaite partager avec les lecteurs son expertise.
Par:
Roger-Luc Chayer
Photo:
Murielle Poitras
Article
Actualités
Découverte
Résumé:
La fondatrice de lʼAncrageMP, organisme oeuvrant dans lʼaide aux dépendances, se confie aux lecteurs du Point et répond à nos questions sur ses services.
“La souffrance humaine nʼest pas quelque chose de spécifique aux gais et lesbiennes, mais les personnes homosexuelles souffrent parfois plus que les autres à cause du rejet familial, de lʼhomophobie et de préjugés”, voilà comment se présentait à nous la psychothérapeute préférée du Point.
Murielle, qui est praticienne depuis plusieurs années, préside lʼorganisme lʼAncrageMP qui se spécialise dans lʼaide et le traitement de la dépendance. Quʼelle soit liée à lʼalcool, aux drogues, au jeu, aux achats compulsifs ou à la sexualité, la dépendance est un processus connu qui se traite avec une bonne thérapie.Pourquoi avoir une sensibilité particulière pour la communauté gaie? Murielle considère que les hétéros nʼont jamais à se justifier au quotidien alors que les homosexuels doivent souvent vivre en fonction de la perception quʼon aura de leur orientation.
Elle organise dʼailleurs tous les mardis, à Laval, un groupe dʼentraide qui permet à des personnes souffrantes affectivement de venir chercher les outils leur permettant de mieux contrôler ce trouble de la personnalité. “Cʼest un domaine dans lequel jʼévolue de façon très agréable, la dépendance est quelque chose qui ne me fait pas peur et les psychothérapeutes diplômés peuvent vous aider à vaincre vos émotions désagréables”, déclare Murielle tout en ajoutant que les services offerts par lʼAncrageMP sont couverts par la plupart des assureurs, reçus à lʼappui. Pour aider la communauté gaie, Murielle passera lʼarme à droite et offrira ses services dans Le Point sous forme de chroniques question-réponse accessibles par tous. Simplement poser votre question par courriel à lepoint@le-national.com et votre question sera soumise à notre spécialiste, réponses dans Le Point à chaque édition…