49- La prostitution masculine gaie

Depuis quelques mois, les sites de clavardage Internet et certains commerces spécialisés sont pris dʼas-
saut par des nuées de jeunes hommes proposant leurs services professionnels. Quʼest-ce qui explique une
telle présence?
Les adeptes de la drague sur
Internet le remarquent depuis
quelques semaines, particuliè-
rement sur les sites traditionnels
comme Priape ou Gay 411, la
présence de jeunes hommes qui
se proposent comme escortes
ou masseurs érotiques se fait de
plus en plus visible.
Une simple visite de 30 minu-
tes sur le site de clavardage de
Priape, avec quelques conversa-
tions bien ciblées, permet dʼiso-
ler très rapidement une dizaine
de jeunes hommes âgés entre
18 et 22 qui ne recherchent que
des hommes matures en deman-
dant contrepartie. Certains sont
très beaux alors que dʼautres ont
visiblement lʼallure de jeunes
drogués en manque. Sur un autre
style de site Internet spécialisé
en rencontres par abonnement
payant, les escortes et prostitués
sont plus subtils.
Le site Gay 411 propose, par ab-
onnement payant, de vous
mettre en contact avec des mil-
liers dʼhommes gais dans la ré-
gion de Montréal mais on cons-
tate rapidement que près de 30
% des jeunes qui sʼy présentent,
avec des photos parfois un peu
édulcorées, sont en affaires. Le
site annonce pourtant que les
“escortes” sont interdites mais
on ne semble pas faire cas de
ceux qui y opèrent.
Dʼautres sources de présence
importante à Montréal de jeunes
hommes à louer sont certains sau-
nas gais mais pas tous. Dʼaprès
nos recherches, certains saunas
seraient plus susceptibles dʼavoir
la présence dʼescortes alors
que dʼautres, grâce à des règles
strictes mises en place par leurs
propriétaires, sont pratiquement
exempts de ce genre de clients.
Plusieurs facteurs expliqueraient
la présence de ces travailleurs
du sexe dans des endroits moins
reconnus pour les accueillir :
“Un nouveau marché sʼoffre à
eux sur Internet et leur permet
de vite conclure une transaction
à lʼabri des regards indiscrets et
réprobateurs”, déclare un poli-
cier du SPVM en entrevue. La
possibilité de gagner rapidement
des sommes dʼargent intéressan-
tes attire certains jeunes des ban-
lieues vers le sexe. Les services
offerts vont de 20 à 150 $.