50- Page 30 de la Revue Le Point

“La Marseillaise” au
Parlement de Québec
Par : Le Point
Dans notre dernière édition, nous
vous annoncions la participation
de lʼéditeur de la Revue Le Point,
Roger-Luc Chayer, à une presta-
tion musicale devant lʼAssemblée
nationale du Québec pour le 400e
anniversaire de la fondation de
Québec.
Aussitôt dit, aussitôt fait! Lʼédi-
teur du Point, qui est aussi cor-
niste symphonique classique, sʼest
rendu à Québec le 29 juin dernier
pour y exécuter “La Marseillaise”,
lʼhymne national de la Républi-
que française. La prestation a été
filmée et Gay Globe TV en fait la
diffusion Internet au Québec au
www.gayglobe.us
Les Premier ministres du Québec et
de la France remerciant Roger-Luc
Chayer personnellement pour un
geste dʼamitié entre les deux pays
dans le cadre du 400e de Québec.
En 1991, Roger-Luc Chayer, alors
chef de lʼOrchestre des Solistes
Méditerranéens de Nice en France
avait organisé deux concerts sym-
phoniques dʼamitié entre les villes
jumelles de Montréal et de Nice.
Yvon Chartrand sur
Gay Globe TV
Par : Le Point
Lʼartiste-peintre Yvon Chartrand,
qui est aussi directeur général du
commerce Empire Lyon dans le
Village gai de Québec accordait  en
juin dernier une entrevue à GGTV
sur la valeur des oeuvres dʼart et
leur évaluation. Une analyse à ne
pas manquer au www.gayglobe.us
Par: Roger-Luc Chayer Photo : David Mc Donald
La Fête Arc-en-Ciel de Québec en péril !
Depuis plusieurs années maintenant, la Fête Arc-en-Ciel de Québec constituait le plus
important rassemblement de personnes homosexuelles du Québec, tout de suite après la
Fierté gaie de Montréal. La Fête Arc-en-Ciel se tiendra pendant la fi n de semaine de la fête du
travail, du 31 août au 2 septembre 2007
Fierté Gaie ou Fête Arc-en-Ciel?  Les siamoises de la communauté
Le comité organisateur de la Fête Arc-en-Ciel ne pourra pas se vanter d’avoir atteint ses objectifs
en 2007 puisque d’après les informations obtenues par Le Point, pour une première fois depuis de
nombreuses années, la fête ne se tiendra pas sur la rue St-Jean. En effet, d’après nos informations,
aucun permis n’aurait été délivré par la Ville de Québec pour une fermeture de rue comme par les
autres années, obligeant les organisateurs à se réfugier dans un simple parc, en dehors du quartier
gai, pour tenir leur événement.
Du côté de la ville de Québec, on explique cette situation en disant que des questions de sécurité
impliquant la police et les pompiers empêcheraient la tenue de l’événement sur la rue St-Jean alors
que par le passé, aucun incident n’a pourtant été rapporté. Quant aux organisateurs de la version
2007 de la Fête Arc-en-Ciel, impossible d’obtenir quelque commentaire que ce soit.
La nouvelle déçoit par ailleurs la plupart des commerçants consultés par Le Point qui se disent cho-
qués de découvrir la nouvelle par les médias, plusieurs d’entre eux pensant que la fête allait encore
une fois se tenir sur une rue St-Jean fermée et donc, plus rentable. Certains gros commerçants
traditionnellement associés à la fête sont d’ailleurs absents cette année du comité organisateur.
Le Village Gai de Québec en perte de vitesse économique
Avant même que la nouvelle concernant le refus de fermer la rue St-Jean pour la Fête Arc-en-Ciel
2007 ne devienne publique, de nombreux commerçants se plaignaient déjà au Point que l’économie
homosexuelle locale était en souffrance. Le milieu hôtelier ayant été le premier à sonner l’alarme, suivi
de près par les bars et des établissements spécialisés comme certains saunas. À quand un colloque
économique qui permettrait de cibler les causes de ce ralentissement? Certains accusent les guerres
intestines entre Fierté Québec et la Fête Arc-en-Ciel de causer un refroidissement, à la Ville du moins…