51- Éditorial et cartouche de la Revue Le Point

LE POINT
Téléphone général
514-728-6436
Cellulaire et Urgences
514-926-6436
E-mail – Éditeur
info@gayglobe.us
Site Internet
http://www.gayglobe.us
Éditeur édition 51
Roger-Luc Chayer
Bureau USA
(Boston) Andrew Spano
Bureau Europe (Nice – France)
Jean-Marie Pottier
Fondateur et éditeur
honorifique
Yves Daoust
Conseiller aux finances
honorifique
Claude Lussier
Collaborateurs, journalistes et
références journalistiques
Roger-Luc Chayer • Gay Globe TV  •
Bamboo.fr • 20minutes.fr Têtu • AFP
• Google.com • YouTube • Villagegay
• Courrierinternational • Touristique-
ment gay • Togay.fr • Desktopia •
Didier Zheng • WordPress • Belga •
TSR.CH • The Paul Lynde Experience
• Bewitched • Cyberpresse • JBS •
D&G • Centpapiers • French.xinhuanet
• Nouvelobs • La Cage aux Folles •
Ville de Montréal • Afrik.com • USGS.
GOV
Photo Couverture par :
Le Point ©2007
Revue Le Point / GGTV
Dépôt légal : Bibliothèque nationale du Québec
2004 562844 / Bibliothèque nationale du Canada.
Le contenu de la Revue Le Point est pro-
tégé par la loi sur les droits dʼauteur du
Canada et ne peut être reproduit en tout
ou en partie sans le consentement écrit de
lʼéditeur. Le fait de collaborer ou dʼannon-
cer dans la Revue Le Point ne signifie pas
une orientation sexuelle spécifique. Les
annonceurs et collaborateurs assument
lʼentière responsabilité du matériel fourni
et sʼengagent à dédommager entièrement
la Revue Le Point de tous les frais liés à
un litige les impliquant. En acceptant de
publier dans la Revue Le Point, les annon-
ceurs et collaborateurs acceptent les con-
ditions mentionnées plus haut. Le matériel
publié par la Revue Le Point, devient sa
propriété et les auteurs acceptent de céder
leurs droits dʼauteur de façon permanente
mais non exclusive. Le rédacteur en chef
du Point est le seul membre québécois de
lʼInvestigative Reporters and Editors des
États-Unis et membre de lʼAssociation
Canadienne des Journalistes.  Les monta-
ges publicitaires conçus par Le Point sont
lʼentière propriété du Point et ne peuvent
être utilisés ou reproduits en tout ou en par-
tie sans lʼautorisation écrite de lʼéditeur.
Éditorial
Par : Roger-Luc Chayer
La personnalisation contre
les journalistes
Les journalistes, qu’ils repré-
sentent des médias nationaux,
gais ou spécialisés, ont tous les
mêmes responsabilités et ces
dernières sont définies dans
quelques guides déontologi-
ques comme celui de la FPJQ
ou celui du Conseil de Presse.
Ces guides et ces obligations
déontologiques ne sont pas des
obligations légales mais des
obligations morales. Chaque
fois qu’un journaliste tente de
traiter une question délicate dans
une communauté culturelle ou
sexuelle comme la communauté
gaie, plutôt que de faire face à la
situation dénoncée par le journa-
liste, certains leaders gais s’en
prennent carrément à la source
d’information plutôt qu’aux faits
publiés. Le réflexe est fréquent
et anormal puisque l’on cherche
ainsi à discréditer le journaliste
auteur d’un reportage d’intérêt
public plutôt que de traiter des
vraies questions comme celles
qui sont soulevées dans ces re-
portages. Cela doit cesser. Non
pas parce que la liberté d’infor-
mation est importante au Cana-
da, tout le monde s’en fiche de
cette liberté, les Canadiens étant
trop bien nourris et trop en sécu-
rité pour comprendre un concept
aussi simple que celui-là. Non,
cela doit cesser parce que les
journalistes ont l’OBLIGATION
de parler de ce qui se fait dans la
société surtout si cela est fait au
nom d’une masse. Quand on agit
au nom des gais, les journalistes
gais ont l’obligation de scruter ce
qui est fait en leur nom. Quand
on vous dit que la Fête Arc-en-
Ciel de Québec démontre des in-
dices majeurs de mauvaise ges-
tion, il est inutile de “varger” sur
le journaliste qui fait état de ses
observations, il faut varger sur
l’organisation qui est à l’origine
du problème. Voilà pourquoi nous
oeuvrons et voilà pourquoi le jour-
nalisme existe. Pensez-y…