51- Page 8 de la Revue Le Point

Nigéria : 18 homos
poursuivis au nom de
la charia
Par : AFP
Un juge d’une cour islamique
d’un État du nord du Nigeria
a ordonné jeudi le maintien en
détention jusqu’au 21 août de
dix-huit homosexuels interpel-
lés pour avoir participé à un
mariage gay et poursuivis pour
sodomie, a annoncé l’agence
de presse nigériane NAN. Ils
risquent jusqu’à la peine de
mort, selon la charia.
Arrêtés mercredi, les 18 hom-
mes sont accusés d’avoir par-
ticipé le 5 août à Bauchi, une
ville du nord du pays dans l’État
du même nom qui applique la
loi islamique (charia), à une
fête organisée à l’occasion du
mariage de deux de leurs amis
homosexuels dans un hôtel de
la ville.
Tadius Boboi, chef des en-
quêteurs de la police, a dé-
claré jeudi à la Cour devant
laquelle comparaissaient les
accusés que ceux-ci portaient
des atours féminins, dont des
soutiens-gorges, des boucles
d’oreilles et des colliers. M. Bo-
boi a estimé qu’ils avaient con-
trevenu à la loi islamique. Le
juge Malam Tanimu Abubakar
a ajourné le procès au 21 août.
La charia a été introduite dans
de nombreux États du nord du
Nigeria après la fi n de la dicta-
ture militaire il y a huit ans.
Le Point nouveau
design plaît…
Par : Le Point
Il est très rare de recevoir des
commentaires sur la mise en
page d’un magazine, mais de-
puis la sortie du nouveau Point,
31 e-mails de félicitations pour
le nouveau design…
Beaucoup de choses peuvent changer en six ans. Au mois c’est ce que se dit Didier Zheng,
un homme chinois ouvertement gay, animateur du premier show télé Internet s’intéressant
aux problèmes des homosexuels.
Diplômé de l’Université de la Sorbonne à Paris, Zheng affi rme avoir trouvé un nouveau climat en
Chine après avoir fi ni six ans d’étude à l’étranger et être retourné en Chine en 2006. En 2001 le
gouvernement chinois a retiré l’homosexualité de la liste des maladies mentales, et l’Université de
Fudan à Shanghai a présenté son premier cours sur l’homosexualité en 2005. Puis il y a eu le show
hebdomadaire live de Zheng, qui a fait ses débuts sur Internet en avril. Appelé “Tongxing Xianglian”
ou “Connecter les homos”, l’objectif du show est d’informer les gays et les communautés hétéro-
sexuelles des questions allant de la prévention du SIDA à celle du choix homosexuel de certains.
S’adressant au chinadaily.com.cn dans un anglais à l’accent français, Zheng est communicatif et
enthousiaste à l’idée de parler des problèmes gays. Le jeune homme de 27 ans possède une fi ne et
attachante personnalité. “Après 2001, tout a changé”, a expliqué Zheng. “La société change. Nous
prêtons plus attention à la socialisation et à l’intégration des homosexuels [dans la société].”
Professeur de français et activiste contre le SIDA à la fondation Chi Heng, Zheng pense que le dé-
veloppement économique de la Chine, doublé de l’affl ux d’idées de l’étranger, a permis à la Chine
de faire des progrès dans la façon de traiter les homosexuels. Les invités du show ont été choisis
pour représenter les différents aspects de la vie des gays. Par exemple, certains sont des célébri-
tés, comme des chanteurs ou acteurs, tandis que d’autres sont médecins ou de simples citoyens
ordinaires. Zheng conduit aussi des interviews dans un bar gay appelé “Destination” situé dans la
zone des boîtes de nuit de Sanlitun à Pékin. “Je souhaite juste donner plus d’informations sur le
sujet, notamment aux personnes non homosexuelles”, a-t-il expliqué. “Ils savent très peu de choses
sur la vie homosexuelle”.
Jusqu’à aujourd’hui, 16 millions de personnes se sont branchées pour regarder le show, qui dénom-
bre 12 émissions. “La communauté gay de Chine dénombre un important nombre de personnes,
mais les gens extérieurs ne comprennent pas assez profondément cette communauté”, a déclaré le
producteur de l’émission Gang Gang. “Cette communauté éprouve de nombreux problèmes et des
diffi cultés dans la vie de tous les jours”. Zheng a dit que sa famille, notamment son frère, a soutenu
sa décision. Mais de nombreux de ses amis n’ont pas eu cette chance ce qui l’a en partie motivé à
animer le show. Le show est diffusé pendant le deuxième trimestre de la saison télé. Zheng n’est
pas sûr qu’on lui demande de le refaire une autre saison. Il espère cependant dans un futur proche
produire des reportages et conduire plus d’interviews. Son objectif est de parler avec des fonction-
naires de niveau international comme le maire de Paris Bertrand Delanoë.
Par : Didier Zheng Photo : WordPress
Un aperçu de la vie gaie en Chine