71- Suicide d’un jeune musicien gai suite à du harcèlement homophobe Quelques ressources pour contrer l’homophobie

Par Roger-Luc Chayer
Image prof.hg.free.fr
Artiste Cuneo

Suite au suicide du jeune Tyler Clementi, étudiant dans une université américaine et excellent musicien classique, des suites du harcèlement causé par son co-chambreur en résidence universitaire, de nombreuses interventions publiques se sont faites dans les médias pour dénoncer le harcèlement homophobe et pour inciter les jeunes gais et lesbiennes à faire appel aux autorités dès les premiers signes de cette forme de violence qui coûte très cher à la communauté en termes de vies.

L’homophobie est un acte criminel et les auteurs de ces actes doivent être dénoncés, jugés et doivent assumer les conséquences de ce qu’ils font, d’une point de vue global. Les victimes doivent réaliser que l’homophobie est répréhensible et qu’elles ne devraient jamais culpabiliser et retourner la situation vers elles. Le suicide n’est définitivement pas la solution car il existe des ressources très concrètes pour vaincre ce l’homophobie, ces ressources peuvent et veulent agir pour punir les auteurs de ces actes, il faut leur faire confiance et les appeler à la rescousse que ce soit pour les jeunes à l’école, ceux en milieu de travail ou en couple.

Voici d’ailleurs quelques ressources qui sont aptes à intervenir et aider en cas de harcèlement homophobe:

Service de police de votre localité ou à défaut, la Sûreté du Québec – Code criminel

C.L.S.C. de votre localité ou arrondissement – Travailleurs sociaux de garde

Suicide Action – Service téléphonique d’urgence 24h/7 jours partout au Québec 1-866-APPELLE (277-3553)
(Montréal 514-723-4000)
suicideactionmontreal.org

Gai Écoute – Service d’intervention en ligne spécialisé pour la communauté gaie
Montréal : 514 866-0103
Ailleurs au Québec : 1 888 505-1010
Abonnés de Telus : *1010
www.gai-ecoute.qc.ca

CSDM: Un départ qui fait mal…
Par Gay Globe Magazine

Nous apprenions récemment la démission de Paul Trottier, le premier conseiller scolaire gai à Montréal, pour une affaire d’absences aux réunions sur une longue période. Un départ qui fait mal alors qu’on parle plus que jamais d’homophobie dans les écoles, de condoms et d’accès à l’éducation sexuelle. M. Trottier représente maintenant le Gouvernement du Québec dans le monde.