Androgel, qu’est-ce que c’est?

(Santé Ontario)

Le gel de testostérone appartient à un groupe de médicaments appelés androgènes. On l’utilise pour soigner un déficit en testostérone chez les hommes, dû à des anomalies congénitales, à des tumeurs, à un trauma, à une irradiation, ou à d’autres causes. La testostérone est une hormone sexuelle qui est responsable des caractéristiques physiques « mâles » et qui augmente la libido. Ce médicament agit en remplaçant la testostérone produite en temps normal par l’organisme.

Le médecin peut avoir recommandé ce médicament pour des troubles autres que ceux mentionnés dans ces articles d’information. Si vous n’avez pas encore consulté votre médecin à ce sujet ou vous ne savez pas pourquoi vous devez prendre ce médicament, veuillez vous adresser au médecin. Ne cessez pas de prendre ce médicament sans avoir d’abord consulté votre médecin.

Les personnes suivantes ne doivent pas utiliser le gel de testostérone :

  • les femmes, en particulier les femmes enceintes
  • les enfants
  • les hommes qui souffrent d’un cancer du sein
  • les hommes qui souffrent d’un cancer de la prostate avéré ou soupçonné
  • les personnes allergiques à toute substance de ce médicament, incluant la testostérone qui provient du soja

Les effets secondaires indiqués ci-dessous ne se manifestent pas nécessairement chez toutes les personnes qui prennent ce médicament. Si les effets secondaires du médicament vous préoccupent, veuillez discuter des risques et des avantages associés à la prise de ce médicament avec le professionnel de la santé qui prend soin de vous. Cette personne pourra vous aider à prendre en main certains des effets secondaires.

Les effets secondaires suivants peuvent disparaître à mesure que l’organisme s’habitue au médicament. Veuillez consulter votre médecin s’ils persistent ou deviennent incommodants.

    Moins fréquents

  • acné (légère)
  • augmentation de la pilosité du pubis
  • chute ou éclaircissement des cheveux
  • diarrhée
  • diminution du volume des testicules
  • diminution ou augmentation des pulsions ou du désir sexuels
  • douleur à l’estomac
  • infection, douleur, rougeur, œdème, ulcération ou autre irritation de la peau
  • nervosité
  • troubles du sommeil

Consultez immédiatement votre médecin si vous remarquez l’un ou l’autre des effets secondaires suivants :

    Plus fréquents

  • besoin fréquent d’uriner
  • douleur ou hypertrophie des seins
  • érection fréquente ou durant jusqu’à quatre heures
  • frissons
    Moins fréquents

  • bouffées de chaleur généralisées, rougeurs ou démangeaisons de la peau
  • changements d’humeur rapides
  • coloration jaune de la peau ou des yeux
  • difficulté à uriner
  • diminution de la force ou faiblesse
  • douleur dans le scrotum ou l’aine
  • étourdissements
  • fatigue inhabituelle
  • gonflement des pieds ou des jambes
  • maux de tête fréquents ou continus
  • nausées
  • prise de poids rapide
  • saignements inhabituels
  • selles noires, poisseuses
  • vomissements
    Rares (plus fréquents lors d’un traitement à long terme ou de l’utilisation de fortes doses)

  • douleur abdominale ou à l’estomac
  • fièvre
  • gonflement, douleur, ou sensibilité à la pression de l’abdomen
  • mauvaise haleine
  • maux de gorge
  • perte d’appétit
  • selles noires, poisseuses
  • selles pâles
  • taches de couleur rouge ou mauve sur le corps, ou dans la bouche ou le nez
  • urine foncée
  • urticaire
  • vomissements sanglants

D’autres effets secondaires non mentionnés ci-dessus peuvent aussi se produire chez certaines personnes. Consultez votre médecin si l’apparition d’un symptôme vous inquiète au cours du traitement.

Les médicaments suivants peuvent modifier les effets du gel de testostérone, et vice versa, ou augmenter les risques d’effets secondaires :

  • corticostéroïdes (p. ex. : ACTH)
  • médicaments contre le diabète (p. ex. : insuline)
  • propranolol
  • oxyphenbutazone
  • warfarine

Si vous prenez l’un des médicaments ci-dessus, veuillez en informer votre médecin ou votre pharmacien. Selon votre situation, le médecin pourra recommander l’une des mesures suivantes :

  • cesser de prendre l’un des médicaments
  • remplacer un médicament par un autre
  • modifier la façon dont vous prenez l’un des médicaments ou les deux médicaments
  • ne rien changer.

Une interaction entre deux médicaments n’entraîne pas toujours l’interruption de la prise de l’un des agents. Dans bien des cas, les interactions sont voulues ou sont suivies de façon attentive. Demandez au médecin comment traiter les interactions médicamenteuses.

D’autres médicaments que ceux énumérés ci-dessus peuvent aussi produire des interactions avec ce médicament. Signalez à votre médecin tous les médicaments vendus avec ou sans ordonnance ainsi que les herbes médicinales que vous prenez. Vous devrez aussi mentionner tous les suppléments. Puisque la caféine, l’alcool, la nicotine des cigarettes et les drogues illégales peuvent modifier l’action de nombreux médicaments, vous devrez en informer le médecin si vous consommez ces substances.

Autres informations:

Diabète : Ce médicament peut faire baisser le taux de sucre dans le sang (glycémie). Les personnes diabétiques qui utilisent ce médicament doivent surveiller attentivement leur glycémie.

Maladie cardiaque : On doit surveiller étroitement les personnes qui souffrent de maladie cardiaque et qui utilisent ce médicament. Informez immédiatement votre médecin de tout gonflement des pieds ou des jambes.

Maladie rénale ou hépatique : On doit surveiller étroitement les personnes qui souffrent de maladie rénale ou hépatique et qui utilisent ce médicament. Informez immédiatement votre médecin de tout gonflement des pieds ou des jambes.

Troubles du sommeil : Chez certaines personnes, en particulier celles qui présentent des facteurs de risque comme une surcharge pondérale ou une maladie hépatique chronique, le traitement par la testostérone peut engendrer une apnée du sommeil (arrêt respiratoire durant le sommeil) et une hypertension.

Grossesse et allaitement : Les femmes, en particulier les femmes enceintes ou qui allaitent, ne doivent pas utiliser ce médicament. Ce dernier peut en effet provoquer des effets indésirables chez le fœtus ou le nourrisson, notamment une « virilisation » des filles. Les femmes risquent une exposition au médicament par contact direct de la peau avec un homme porteur du gel. Les hommes qui utilisent le gel doivent donc couvrir la région traitée avec un vêtement, une fois le gel sec, et éviter d’exposer les femmes au médicament.

Enfants : L’innocuité et l’efficacité de ce médicament chez les enfants n’ont pas été établies.

Personnes âgées : Les personnes âgées qui utilisent ce médicament peuvent présenter un risque plus élevé d’hypertrophie de la prostate ou observer une aggravation de leur cancer de la prostate préexistant.

Instructions particulières:

La dose recommandée habituelle est de 5 g (contenant 50 mg de testostérone) en application une fois par jour, de préférence le matin après la douche ou le bain. Certaines personnes peuvent avoir besoin de plus de médicament, jusqu’à 10 g une fois par jour. Appliquer le gel sur une zone propre, sèche et non irritée de la peau, au niveau de l’épaule, du bras ou de l’abdomen. Ne pas appliquer le gel sur les organes génitaux. Après avoir appliqué le gel, laissez sécher pendant quelques minutes avant de couvrir la région d’un vêtement, et lavez-vous les mains pour empêcher de contaminer la peau d’autres personnes avec le médicament. Attendre cinq à six heures minimum avant de se doucher ou de nager.

Plusieurs facteurs peuvent influer sur la dose dont le patient a besoin, par exemple son poids corporel, la présence d’autres troubles de santé et la prise d’autres médicaments. Si le médecin a recommandé une dose différente de celles indiquées ici, ne modifiez pas la manière de prendre le médicament sans avoir consulté le médecin.

Il est très important de prendre ce médicament régulièrement, selon la prescription du médecin. Si vous oubliez une dose de ce médicament, consultez votre professionnel de la santé. Ne doublez jamais les doses.