Belle présentation, beau public…

Le salon, unique en son genre au Québec, a réussi à présenter le
mariage gai sous un angle différent, avec ouverture et tolérance,
de la part dʼune industrie traditionnellement conçue pour les
Le défi était de taille, Mario Thiffault le savait, mais il se devait de
réussir la seconde édition de son salon, il en allait de la crédibilité et de la
survie du mariage gai auprès dʼune industrie habituée à la définition tradi-
tionnelle du mariage. Le salon aura finalement été un succès et proposait,
dans un lieu riche en histoire, de nombreux exposants qui offraient leurs
services à une communauté en plein épanouissement. Le public pouvait
découvrir tout au long de sa visite de nombreux services et surtout, les
nouvelles tendances mode en matière de célébration. Les pasteurs cô-
toyaient les notaires et les hôtels, de glace ou de béton, offraient leurs
services dʼhébergement partout au Québec.
Dʼaprès lʼorganisateur Mario Thiffault, les exposants étaient ravis, il est
même question de répéter le salon en 2006: «je suis assez satisfait du salon
et la majorité des exposants le sont aussi, il y a donc matière à répéter
lʼexpérience lʼan prochain pour une 3e édition. 75 exposants et 40 % plus
de visiteurs que lʼan dernier, il y a donc une progression. Les kiosques
gâteaux, faire-parts, bijoux ont été les plus achalandés. Le salon reviendra
en 2006 et il aura probablement lieu au même endroit les 4 et 5 novembre
2006. Lisez Le Point pour en connaître les détails…