Chancy Grain : Structure physique

Il y a de ces photographes artistiques qui ont dans l’oeil un “je ne sais quoi” qui fait que tout ce qu’ils voient et fixent sur la pellicule se transforme en magie. C’est le cas de Chancy Grain qui a développé l’art de photographier le corps humain au point ou chaque cliché est un hommage à la structure de l’homme, dans ce qu’il a de plus simple et de plus beau à la fois.

Chancy Grain est montréalais, il habite présentement Toronto et se voue à la photo de danseurs de ballet. C’est sa spécialité, c’est son projet professionnel. Il compte sur la collaboration du superbe Adam, son modèle, qui accepte de se laisser prendre ainsi en photo, qu’il soit en répétition, sur scène ou pour des séances extérieures, au Canada ou en Europe.

Ce qui se dégage le plus de ces photos, et les exemples publiés dans Le Point sont une infime ponction du volume de photos faites par l’artiste, c’est l’esthétique absolue et l’amour de la structure corporelle en mouvement, pendant l’expression de son art, alors que le corps tout entier du modèle est appelé à s’exécuter. Toutes les photos vues dans le cadre de cet article montrent Adam en train de commettre la danse, et le cliché se fixe toujours au moment le plus intense.

Quand on découvre les oeuvres de Chancy Grain, toutes les photos de modèles statiques nous paraissent plus fades, c’est normal puisque Chancy ne capte que l’explosion corporelle et Adam, qui sait qu’il est l’objet de l’oeuvre, son principal point de mire, démontre qu’il est non seulement un très beau modèle doté d’un corps sculpté par des années de travail et d’exercices, mais qu’il est aussi probablement doté d’un talent unique pour la danse. Son amplitude de gestes est exceptionnelle, alors que la photo est statique, on a l’impression qu’il bouge tellement le geste est fini, complet et, disons-le, parfait!