COURRIER DES LECTEURS 126

Très intéressant comme article sur vous dans l’édition #125 et surpris par certaines réponses sur la santé et ce qui s’en vient comme problèmes de santé publique dans la communauté gaie. Ça m’a ouvert les yeux, je n’avais pas réalisé qu’il existait un lien entre une ITS et certains cancers. Merci pour cet entretien.
(Mario D., Montréal)

Il y avait tant à dire, le journaliste Jean-Philippe Bernié a tenté d’aller au fond de certains sujets mais il aurait fallu au moins 4 pages pour répondre à toutes ses questions. Tant mieux si les lecteurs ont pu apprendre quelque chose de mon entretien.
(Roger-Luc Chayer, éditeur)

À propos de l’article sur vous, connaissant votre parcours depuis longtemps, j’ai été surpris qu’on ne mentionne pas d’où vous êtes parti dans la vie pour arriver où vous êtes aujourd’hui. Ça pourrait en inspirer quelques-uns non?
(Michel V., Terrebonne)

Votre question est un peu générale et je ne sais pas à quel élément de ma vie vous faites allusion mais si vous pensez à la fin de mon adolescence à Terrebonne, effectivement ça pourrait intéresser quelques lecteurs mais la place manquait pour traiter de tout. Si effectivement j’ai quitté la maison à 16 ans pour me retrouver volontairement aidé par la DPJ, c’est parce qu’il existait à l’époque une situation très difficile à vivre familialement et je trouvais qu’il y avait un fort risque que je gâche une partie de ma vie si je restais dans cet environnement. Je me suis retrouvé à 17 ans en France, sans aucun moyen, sans argent, mais j’ai vite été aidé par des amis, mon professeur de cor et le Conservatoire de Nice (mon école d’alors) pour lentement me construire. Bref, ça pourrait faire l’objet d’un roman tout cela;O))))))
(Roger-Luc Chayer, éditeur)

Je vous écris pour vous dire que j’ai été très touchée par l’histoire très humaine de la petite Mamie, la chatte abandonnée derrière votre maison. Vous savez raconter les choses avec beaucoup de tendresse. Il y a des groupes d’adoption sur Facebook qui pourraient vous aider à lui trouver un foyer. Je pourrais aussi faire circuler un avis pour la faire adopter dans mes groupes si vous le souhaitez?
(Maria R., Laval)

Merci Maria. En fait le pire de la saison froide est passé. Mamie reprend lentement son rythme habituel à l’extérieur et nous attendons la décision d’une personne intéressée à l’adopter dès le mois de mars. Quoi qu’il arrive, je la surveille toujours et m’assure qu’elle soit nourrie, qu’elle boive à volonté et qu’elle soit toujours en santé.
(Roger-Luc Chayer, éditeur)

Je me suis procuré le titre «Bio» hier et je trouve que c’est un magnifique enregistrement, calme et relaxant qui donne une impression de grandeur, de nature, très beau travail! Je crois comprendre que Disques A Tempo appartient à Gay Globe ou vice versa… Ma question est: Est-ce qu’il est possible de soumettre un enregistrement, je suis pianiste, pour que Disques A Tempo produise un CD si ça l’intéresse?
(Franck C., Montréal)

Bonjour Franck, le marché de la vente de CD est en fort déclin depuis quelques années et nous ne produisons plus de CD vu que la vaste majorité des achats se font maintenant en ligne, sous forme de fichiers. Comme vous l’avez vu avec «Bio», il n’existe qu’en un format de téléchargement, aucun CD. Par contre, pour répondre à votre question sur vos enregistrements, si vous souhaitez soumettre vos fichiers pour examen, il est tout à fait possible de les commercialiser si le produit nous intéresse, mais seulement sous forme de fichiers de téléchargement. Nous avons les ressources pour la distribution internationale. Envoyez vos fichiers MP3 à info@gayglobe.net et nous donnerons suite. Merci.
(Roger-Luc Chayer, éditeur)