Courrier des lecteurs

Village gai ou village fantôme?  Monsieur Bois-
clair, le mot GAI nʼa jamais contaminé personne!
Voici quelques réflexions dʼun touriste de Québec sur Divers/Cité. Jʼai
trouvé la rue Ste-Catherine Lugubre, sans terrasses dans le village gai.
La fête devrait dʼabord être là, dans notre quartier. Le conflit persiste
entre Divers/Cité et les commerçants du Village et cʼest bien dommage.
Remarquez quʼà Québec aussi il y a de sérieux problèmes avec lʼor-
ganisation des fêtes de la fierté gaie. Mathieu Chantelois, le torontois,
ex-nouveau montréalais (?), porte-parole de Divers/Cité a déclaré «On
ne fait pas le défilé pour les commerçants du Village». Il me semble
étrangement au-dessus de ses affaires, pour ne pas dire arrogant, surtout
si on songe quʼils ne reçoivent plus un sous du gouvernement fédéral et
que le gouvernement du Québec a coupé sa contribution de 50%, pour
un manque à gagner de $110,000.00. La confrontation devrait céder à la
collaboration.
Le maire Gérald Tremblay était enfin du défilé cette année, bravo! Cʼest
mieux quʼAndré Boisclair qui a toujours préféré le défilé de la saint-
Patrice, où il ne risquait pas de faire de vagues. Nʼempêche, lʼéquipe
Boisclair était là pour recruter des membres. M. Boisclair nʼest pas dé-
pourvu de qualités et il a le vent dans les voiles et je suis content que gai,
il puisse, avec de réelles chance de succès, briguer les plus hautes fonc-
tions qui soient. Je trouve quʼil est bien pudique quand vient le temps de
nommer son orientation sexuelle «différence».
Cʼest probablement encore le prix à payer pour réussir en politique avec
ce «handicap». Pour paraphraser Aznavour et Boisclair, «je suis un «dif-
férent» comme ils disent». Ne pas nommer une chose lʼhomosexualité,
contribue à la garder honteuse. Comprenez-moi bien, ceux qui vont
mʼaccuser de manquer de solidarité et qui tressent la corde pour me pen-
dre, sachez quʼau moins M. Boisclair a fait sa sortie du placard, ce qui
nʼest pas le fait de tous les politiciens dans sa situation, je lʼen félicite.
Je préfère cependant la totale franchise dʼun Réal Ménard, député du
Bloc Québécois. Le mot «chien» nʼa jamais mordu personne et le mot
gai nʼa jamais «contaminé» personne, mais il ferait peut-être perdre des
votes hélas.
Pierre Boucher (Québec)
Le Vatican a aussi des martyres au Mexique!
Allo, felicitiations pour votre dossier sur le maudit Vatican, excellent. Je
me présente, jʼétait mexicain, je suis arrivé au Québec comme refugié
politique, peut être serez-vous interessé à connaitre mon cas, mon ami au
Mexique à été assasiné et… la cause, mon ami le jour de sa mort, a reçu
une invitation dʼun EVEQUE gai ami que je connaissais, le lendemain,
la police mʼinformait quʼil avait été assasiné. Si vous étes interessé, il
me ferait plaisir de vous donner mon histoire. Même cette histoire a été
publiée au Mexique lʼan passé dans la meilleure revue de là-bas et jʼai
cette revue (lʼoriginal) ici avec moi, jʼai plein de documents, des preuves
et, évidemment je déteste lʼéglise de lʼInquisition de Ratzinger.
J.E. (Montréal)
NDLR: Merci J. pour ce message très touchant, nous vous croyons sur
parole et ce genre de dossier nʼest malheureusement pas inutisé dans
Dʼaprès le guide gai canadien,
le Québec est une anomalie!
Dans son édition du printemps-été 2005, le guide canadien en question
publiait, en page 15, une charmante définition du Québec qui commen-
çait par « Le Québec est une anomalie»…
Or, une anomalie, dʼaprès le Larousse est une irrégularité, une
difformité ou une monstruosité. Si, pour ces petits canadiens anglais,
racistes et intolérants, les québécois sont, de par leur adhésion au
Canada, des êtres difformes ou monstrueux, quʼest-ce quʼils ont
à tant vouloir nous garder à chaque référendum? Vivement que le
OUI passe quʼon soigne le brave Canada des montres du Québec…