ENTREVUE EXCLUSIVE: Un souper intime avec Lady Alys Robi et le journaliste Roger-Luc Chayer (1995). Ses souvenirs du bon vieux temps, son passage de cinq ans à l’hôpital psychiatrique, les électrochocs à froid, sa lobotomie, sa grandeur et ses amoureux.

Image

Photo: Alys Robi et Roger-Luc Chayer – Gay Globe

Écouter l’entrevue à gayglobe.net/robi1995.mp3

Alys Robi, de son vrai nom Alice Robitaille, était une chanteuse et actrice québécoise née le 3 février 1923 à Québec et décédée le 28 mai 2011 à Montréal. Elle est considérée comme l’une des plus grandes voix de la chanson québécoise du XXe siècle et une pionnière de la musique populaire au Québec.

Sa carrière artistique a débuté dès son plus jeune âge, alors qu’elle chantait à la radio dès l’âge de 10 ans. À 16 ans, elle est remarquée par le chanteur et impresario Rodolphe Plamondon, qui devient son mentor et lui donne le surnom « Alys Robi ». Son style vocal unique et son charisme sur scène ont rapidement captivé le public québécois.

Dans les années 1940 et 1950, Alys Robi connaît un succès retentissant avec des chansons telles que « Tico Tico », « Le plus beau tango du monde » et « Laissez-moi encore rêver ». Elle devient une véritable icône de la chanson francophone et se produit sur les scènes du Québec, du Canada et de l’étranger.

Outre sa carrière de chanteuse, Alys Robi a également fait ses débuts au cinéma, jouant dans quelques films québécois dans les années 1940. Son talent et sa présence à l’écran lui ont valu des éloges de la part du public et de la critique.

Cependant, la vie d’Alys Robi a été marquée par des luttes personnelles, notamment des problèmes de santé mentale. Elle a souffert de troubles bipolaires tout au long de sa vie, ce qui a parfois affecté sa carrière et ses relations personnelles.

Malgré ces défis, Alys Robi a laissé un héritage indélébile dans le monde de la musique québécoise. Sa voix unique, son charisme sur scène et ses contributions à la musique populaire ont inspiré de nombreux artistes québécois et continuent d’être célébrés par les amateurs de musique francophone.