Espoir pour le don de sang des gais en France

Le Toulousain Laurent Drelon va-t-il enfin permettre aux gays de donner leur sang ? Classés « population à risque » par l’Établissement français du sang (EFS), les homosexuels n’en ont pas le droit.

Du moins pas encore. Car le 16 septembre, la cour d’appel de Paris a jugé recevable la plainte contre X pour discrimination de cet entrepreneur de spectacles aujourd’hui installé à Paris. Depuis plus de deux ans Laurent Drelon a fait de cette affaire sa croisade.

Scandalisé de voir son geste de solidarité refusé non en raison de pratiques sexuelles à risques mais d’une appartenance à un groupe statistique, il s’est engagé dans une longue bataille : « Ce qui m’a choqué c’est qu’on me fiche à mon insu. J’ai ressenti une grande frustration, une grande injustice », se souvient-il.