FILM: The Last Man on Earth (1964) avec Vincent Price (V.o. anglaise)

Image de l'affiche du film

VOIR LE FILM ICI

Ce film absolument brillant est tout d’abord un chef d’oeuvre dans l’art de la science-fiction, mais dépeint surtout une société moderne aux prises avec un virus qui fait disparaître, ou presque, l’homme de la planète. Tourné en 1964, il exprime à la perfection ce qui s’est produit dans le monde avec la COVID-19 et avec la désertion des villes, les rues vides et toute l’anxiété vécue par l’acteur principal.

Le docteur Robert Morgan (Vincent Price) est le dernier être humain à avoir échappé à une épidémie qui a transformé les autres hommes et femmes en vampires. Depuis trois ans, toutes ses journées se ressemblent : le jour, les vampires, qui craignent la lumière du soleil, se reposent, pendant que Morgan, armé de pieux de bois, parcourt la ville, repère les refuges des morts-vivants affaiblis comme des zombis, les empale pour ensuite aller brûler leurs corps à la décharge. La nuit, il se réfugie dans sa maison, où sont suspendus miroirs et ail, que les vampires ne supportent pas. De temps en temps, il essaye de communiquer avec un éventuel autre être humain non affecté à l’aide d’une radio, mais toujours sans succès.