Gérald Tremblay viole la loi pour se publiciser

Il n’y a rien à l’épreuve du maire de Montréal Gérald Tremblay, qui se présente aux élections de novembre 2009 pour un 3ème mandat et qui croule sous les scandales de corruption, de fraude et j’en passe…

À Montréal, le règlement municipal prévoit des amendes pour ceux qui ne respectent pas les boites aux lettres des citoyens et qui y mettent de la publicité non désirée. À GGTV, deux étiquettes très visibles interdisent l’utilisation de notre boite aux lettres pour de la publicité ou de la sollicitation.

Avec Gérald Tremblay, au diable les règles, les lois et la qualité de vie des montréalais, quand il décide d’entrer cehz vous, il est prêt à le faire de force pour vous gaver de ses dépliants. C’est ce qui est arrivé hier le 25 septembre alors que nous retrouvions un dépliant du candidat Tremblay dans notre boite, malgré les étiquettes et avis qui ornent cette boite.

Sur ce dépliant, qui présente Gérald Tremblay comme l’homme de la situation, on propose 6 titres très évocateurs:

1- Montréal offre de meilleurs services à ses citoyens: Faux, Montréal depuis quelques années n’est plus en mesure d’entretenir ses rues, de ramasser ses poubelles et de procurer un environnement sécuritaire aux montréals.

2- Montréal roule: Faux, Montréal croule…

3- Montréal rénove: Faux, Montréal est en décrépitude, les autoroutes s’effondrent, les égouts sont des passoires, les rues sont trouées au point qu’elle sont classées comme un danger assuré pour les voitures dans quelques guides routiers américains…

4- Montréal construit: Faux, Montréal farde, camoufle, cache et maquille ses ruines comme la facade de cet hotel qui s’est effondré tuant une dame en train de manger au resto cet été, Montréal est un scandale du tiers-monde au coeur de l’Amérique du nord.

5- Montréal crée: Faux, Montréal est stagnante, n’a plus de vision à long terme, est inapte à concevoir, n’a plus d’énergie et vit sous respirateur.

6- Montréal est mieux gérée: Faux, tous les scandales récents, la corruption, les magouilles et les actes criminels venant de l’hotel de ville le prouvent.

Gérald Tremblay est un homme faible, en perte de contrôle, qui n’a absolument pas la capacité de prendre une ville comme Montréal et la mettre à sa main, il bégaie, il tremble et s’effondre à la moindre question des journalistes.

Vivement l’élection et son départ, quelle honte.