Gilles Duceppe encore une fois déconnecté sur la culture

Le 5 octobre dernier, M. Gilles Duceppe, chef du Bloc québécois au parlement d’Ottawa déclarait en conférence de presse électorale que le Premier ministre Stephen Harper avait quelque chose à se reprocher dans la condition actuelle des artistes au Québec et dans le domaine culturel en général au Canada et y allait d’une déclaration surprenante: Selon lui, voulant faire un paralèle avec certains bien de consommation que la Chine reproduirait causant certaines pertes d’emplois au Canada, déclarait que la culture était quelque chose que la Chine ne pouvait pas reproduire à moindre coût, obligeant d’après lui le Premier ministre à la subventionner.

M. Duceppe ne connait rien à rien et avec cette déclaration, mettait dans l’embarras l’ensemble du monde culturel qui dénonce justement, depuis des années, le comportement des chinois face à la culture québécoise. Par exemple, Depuis 10 ans et l’avènement de l’Internet, les chinois copient les cd d’artistes québécois à quelques cents l’unité pour inonder par la suite les marchés de disques copiés sans droits, violant les droits d’auteur des artistes et les privant de millions en revenus.

Quand Céline Dion produit un nouveau cd et qu’il est est manufacturé par Sony à 1,50$ l’unité et que les chinois arrivent 3 jours plus tard avec une copie à 4 cents l’unité et qu’ils font circuler 20,000 copies, ils brisent le marché, privent Céline des revenus auxquels elle a droit et font exactement le contraire de ce que prétent le chef du Bloc qui n’a strictement aucune idée de la réalité dans laquelle il vit.

Il y a 15 ans, quand Céline vendait 175,000 cd au Québec, c’était un beau travail, aujourd’hui, si elle vend 20,000 c’est un exploit, et cela, à cause justement de la reproduction à moindre coût des chinois.

Est-ce que Gilles Duceppe peut se permettre de ne pas connaître cette situation? Non!

Le fédéral est responsable de la loi sur le droit d’auteur du Canada, il vient d’en voter quelques éléments modifiés avant les élections et voilà qu’il arrive avec une déclaration équivalente à ce qu’aurait pu dire un âne devant une carotte!

C’est définitivement trop facile d’être chef du Bloc, ça ne demande aucune connaissaice de la réalité, ça ne deviendra jamais Premier ministre et ça dit n’importe quoi au nom des québécois… Bon vote!