Il lie le Bloc aux nazis dans un comté juif

Jamais on aura osé au Québec, de façon aussi directe et sans élégance
aucune, associer le peuple québécois et ses aspirations souverainsites au
parti Nazi dʼAdolphe Hitler, rien que pour gagner quelques votes de plus.
Montréal – Nous sommes au début de la campagne électorale fédérale, dans
le comté dʼOutremont. Le chef du Bloc déclare en conférence de presse que le
Bloc est POUR la disparition des libéraux. Dans le contexte du scandale des
commandites, il nʼy avait pas dans cette déclaration de quoi fouetter un chat.
La réplique du québécois francophone, candidat dans le comté comportant le plus
de personnes dʼorigines juives au Québec aura été dʼune démesure telle quʼencore
aujourdʼhui de nombreux québécois se demandent encore pourquoi Jean Lapierre
nʼa pas été accusé de propos haineux envers les francophones du Québec?
Il a déclaré, sur le devant de son perron, que le Bloc, en souhaitant la disparition
des libéraux, démontrait des tendances nazi! Jamais on aura vu au Québec
un tel manque de respect envers les francophones, de la part dʼun candidat
francophone, dans un comté où les gens sont très sensibles à la question
puisquʼils ont encore en mémoire le souvenir de morts atroces à cause des nazis.
Comme media francophone, nous dénoncons ouvertement M. Jean Lapierre,
quʼon lʼattache ou quʼon le traduise devant les tribunaux pour propos haineux au
plus vite mais de grâce, quʼon lui fasse réaliser que si les libéraux sont justement
disparu du pouvoir suite à la dernière élection, cʼest bien à cause de gens comme
lui, qui nʼont aucun sens de lʼhistoire et qui font des amalgames honteux!