Jean-Luc Romero fait la démonstration de son incohérence

De nombreuses personnes dans la société ou proches de Jean-Luc Romero se demandent d’où lui vient cette nouvelle incohérence que l’on peut constater depuis environ 3 ans et qui font de ses déclarations des événements difficiles à comprendre ou qui ne cadrent pas avec la réalité.

M. Romero, personne atteinte du SIDA depuis très longtemps et sous médication, avait déclaré que la maladie n’était pas contagieuse dans l’espoir de faire changer une décision administrative en France et contredisant ainsi l’ensemble de la science. M. Romero jouant avec les mots, affirmant que contagion ne signifiait pas infection.

Encore une fois, le 24 mai dernier, Jean-Luc Romero y allait d’une déclaration sur son blogue qui le contredisait lui-même, démontrant le caractère définitivement malhonnête et frivole de l’homme.

Dans sa déclaration qui portait le titre « 1000 cas de grippe A par jour » Romero déclare  » Il y a quelques temps, j’avais écrit un billet sur ce blog (sic) dans lequel je m’étonnais de l’emballement médiatique pour la grippe A alors que seuls quelques centaines de cas existaient. Aujourd’hui, je m’étonne qu’on n’en parle plus du tout alors… » bref, sa déclaration tournait autour du fait qu’il donne clairement l’impression ne pas céder à la panique, qu’il est comme toujours le seul à être raisonnable et il s’étonne, comme l’impératrice d’Autrice pouvait s’étonner que le bac d’eau des oiseaux n’était pas rempli, avec un détachement contrôlé…

Mais Romero a encore menti. En effet, dans son message du 4 mai 2009, ce n’est pas ce qu’il disait « Comme vous le savez, ce week-end, avec le sénateur Alain Fouché, j’ai demandé au Président français d’obtenir le rapatriement sanitaire de Florence Cassez. J’ai fait cette demande après avoir eu plusieurs fois Florence au téléphone ce week-end. … En cette période de grippe mexicaine, elle ne bénéficie pas des mesures de protection contre ce virus, ce qui est d’autant plus inquiétant vu sa faiblesse… »

Jean-Luc Romero ameute la population contre les graves dangers de la grippe A une semaine, et deux semaines plus tard, s’étonne de ce qu’on en parle plus indiquant qu’il y avait eu emballement médiatique auparavant. On peut aussi constater que selon Romero le Président de la République française semble attendre les consignes du grand Romero avant d’agir ou pour prendre des décisions… M. Romero dans son imaginaire, semble être un très grand homme proche du Président et indispensable au bon fonctionnement de l’état.

Romero avait ameuté la population jouant au chef d’état, prétendant demander et guider le président de son pays… M. Romero se joue des médias, joue avec eux et se sert de ses déclarations incohérentes pour continuellement donner l’impression d’être quelqu’un alors qu’il est dénoncé par de nombreuses personnalités publiques comme un être incohérent.

Jean-Luc Romero est de plus en plus interdit d’activités dans les villes françaises tant à cause de ses positions sur l’euthnasie que sur son activisme extrémiste homo qui ne représente pas la commuanuté gaie d’où l’inflation verbale et au Québec, vous connaissez l’expression, moins on a de beurre, plus il faut l’étendre…