Jean-Yves Duthel, un vrai paillasson

Jean-Yves Duthel
Le plus agréable pour les journalistes, en période électorale, cʼest que
nous pouvons rapporter à nos lecteurs les agissements dʼindividus qui ne
pensent jamais quʼune fois candidats, tout devient public!
Jean-Yves Duthel, hum… Voilà un candidat intéressant mais pas dans le
sens très positif du mot. Depuis toujours inconnu du public, on peut lire sur la
page web de présentation de son parti quʼil a été conseiller de René Lévesque
(ah bon?), quʼil dirige une firme de relations publiques (cool!), quʼil se dit
gentil et sympa et quʼil voudrait bien avoir un petit poste dans Ville-Marie…
Oeuvrant actuellement au sein de lʼorganisation des Jeux Outgames Montréal
2006, nous connaissions M. Duthel à la Rédaction du Point uniquement par
certaines communications assez préoccupantes de sa part dont un email quʼil
a envoyé à Paris il y a quelques mois donnant son opinion assez négative sur
la revue Le Point (sans jamais nous avoir demandé quoi que ce soit ou sʼêtre
présenté par le passé) ou la diffusion dʼun communiqué de presse accusant
les créateurs de la bière Pride dʼêtre malhonnêtes et, règle générale, pour des
mauvais coups infantiles dont il semble apprécier les effets négatifs sur les
électeurs du district dans lequel il se présente.
M. Duthel deviendra encore plus célèbre dans les mois qui viennent puisque
les administrateurs de la Fondation Pride sʼapprêteraient, dʼaprès le Président
Lemire, à le gifler dʼune poursuite en diffamation qui aura pour objectif dʼob-
tenir réparation pour des accusations graves diffusées par la voie de emails
ou de communiqués non reproduits sur son propre site internet. Est-ce le rôle
dʼun candidat en politique de détruire la réputation de ses électeurs? On verra
si la stratégie marche lors du scrutin…