La débandade du Bloc Québécois se confirme

Les sondages sont unanimes et le dernier sondage de la Revue Le Point et de Gay Globe TV au www.gayglobe.us le confirme, la débâcle du Bloc québécois est réelle et beaucoup plus forte que lors des dernières élections. Cette débâcle est facilement expliquable car le commentaire qui revient le plus souvent dans le public est le fait pour ce parti d’être déconnecté de sa base et de la réalité.

Le Bloc a longtemps parlé des décisions du gouvernement Harper à propos des régions alors que 80% des québécois vivent en ville, dans les centres urbains. Le Bloc a aussi consacré beaucoup d’énergie à parler du SIDA en Afrique mais n’a jamais mentionné en deux ans que 50% des personnes atteintes au Québec vivent sous le seuil de la pauvreté et ne peuvent subvenir à leurs besoins, encore moins se traiter. Le Bloc tient aussi un discours digne des grandes centrales syndicales comme dans les années 60 mais n’a strictement aucune conscience que 40% des québécois sont travailleurs autonomes et ne se sentiront jamais intéressés par un tel discours. Sans parler de la gaffe du siècle du député bloquiste Réal Ménard (Hochelaga-Maisonneuve) qui a endossé et presque couché avec les organisateurs des Outgames de Montréal sans jamais s’être excusé par la suite pour les conséquences terribles de la failite de l’organisation sur les québécois…

La débandade du Bloc est peut-être nécessaire finalement. Est-ce que l’occasion de revenir à Québec pour de nombreux députés du Bloc se ferait sentir bientôt? Quelques députés du Bloc sont des gens intelligents avec les ressources nécessaires au développement du Québec, pas tous d’accord, mais certains. Or, à Québec, il semble y avoir pénurie de connaissances et si ces ressources du Bloc étaient utilisées à l’Assemblée nationale, le Québec en sortirait probablement gagnant.

Pourquoi ne pas laisser le Canada aux canadiens? Il y aura toujours des députés du Québec au parlement fédéral puisque la loi oblige à un certain nombre. Je ne suis pas absolument convaincu que tous les députés québécois, qu’ils soient pour les conservateurs, les libéraux ou le NPD ne deviennent corrompus à la cause québécoise puisqu’ils seront élus par les québécois pour les représenter.

L’élection de 2008 semble se diriger vers un point de non retour pour le Bloc, est-ce qu’une débandade massive en octobre sera l’occasion pour les membres de ce parti de quitter Ottawa? Combien de députés du Bloc sont à Ottawa pour faire deux mandats et recevoir une pension à vie par la suite avant même de s’intéresser aux questions nationales québécoises? Ça aussi il faudra en parler tôt ou tard. Le fric comme motivation avant la nation!

Connaissez-vous de nombreux québécois qui font 6 à 8 ans à un emploi et qui recoivent une pension à vie par la suite? Pas moi…