L’abbé Raymond Gravel a pourtant signé…

Dans un communiqué récent dans lequel il affirmait n’avoir jamais participé à un comité de sages de la Revue Le Point, qu’il n’avait pas conniassance de ce comité et qu’il s’agissait d’uen fausse affirmation, venant de la lire dans les archives du Point et croyant qu’il s’agissait d’un projet à venir, l’abbé Raymond Gravel s’est par la suite souvenu qu’il s’agissait en fait d’une nouvelle d’archive et qu’il avait participé à répétition à ce comité 4 ans plus tôt, allant jusqu’à accorder une entrevue à GGTV sur le sujet, déclarant alors qu’il s’agissait d’une excellente initiative et qu’il y avait un besoin pour ça. Il ajoutait même dans l’entrevue qu’il aimait y participer.

Est-ce que l’abbé chéri des québécois avait oublié sa participation 4 ans plus tôt? Est-ce qu’il a été forcé de tenir de tels propos ayant oublié l’entrevue vidéo actuellement en rediffusion sur GGTV et surtout est-ce qu’il avait oublié avoir signé cette autorisation de diffusion non limitative dans le temps ni la forme?

Cela signifie que cette autorisation permet non seulement de repasser son entrevue, mais qu’il l’autorise à n’importe quel moment, l’actualité nous y obligeant. Pour voir l’autorisation signée en toutes lettres, aller au http://www.gayglobe.us/gravel-autorisation07.jpg

Nous n’avons évidemment aucune animosité envers notre collaborateur passé mais sommes désolés de le voir ainsi faire des déclarations qui contredisent ses collaborations et surtout l’importance de ces collaborations pour lui, à l’époque.