LE BALLON GASTRIQUE HYPNOTIQUE

Image

Roger-Luc Chayer

Dans ce numéro du magazine, nous avons eu l’opportunité exceptionnelle, grâce à l’École de Formation Professionnelle en Hypnose du Québec, d’interviewer Madame Zohor El Amrani, une hypnothérapeute, maître hypnothérapeute, maître praticienne en PNL, fondatrice de l’Institut Supérieur des Thérapies Brèves de Casablanca, au Maroc et diplômée de l’École de Formation Professionnelle en Hypnose du Québec. Madame El Amrani voulait aborder un sujet absolument fascinant : le ballon gastrique hypnotique.

Le ballon gastrique, un traitement non chirurgical de l’obésité, induit une perte de poids en occupant une partie de l’estomac, générant ainsi la sensation de satiété. Cela permet une rééducation alimentaire et une réduction de la surcharge pondérale. Ce moyen temporaire réduit le volume gastrique, favorisant une satiété plus rapide sans chirurgie ni cicatrices. Cependant, il ne représente pas une solution facile ou miraculeuse pour perdre du poids, exigeant un changement alimentaire et une activité physique comme d’autres approches. L’hypnose offre un accès à l’inconscient, source de ressources et de capacités, permettant de reprogrammer les schémas mentaux. Ce processus génère de nouveaux comportements positifs, favorisant le bien-être et l’éveil des ressources internes. Les études menées aux États-Unis et en Angleterre, notamment par Sheila Granger, ont démontré le succès d’une méthode exceptionnelle : le ballon gastrique virtuel sous hypnose. En simulant l’anesthésie corporelle à l’esprit et à l’inconscient, cette approche crée un « ballon virtuel » dans l’estomac, permettant de manger moins sans effets secondaires, tout en renforçant l’estime de soi. La perte de poids est étroitement liée à la perception de soi, affectant la confiance en soi et pouvant provoquer des symptômes similaires à la dépression. Cette méthode, en plus de la perte de poids, favorise une perception positive de soi, encourage l’appréciation personnelle et l’acceptation de soi. Ces nouveaux comportements induisent des pensées positives, détournant l’attention de la nourriture comme refuge vers une vision épanouie et libre de soi. La perte de poids commence à se faire ressentir au bout de 2 semaines. Dès la première séance, certains patients peuvent ressentir une certaine sensation de pesanteur au niveau de leur estomac en réponse à la suggestion hypnotique de satiété. 

D’autres ressentent la sensation de satiété dès les premiers jours. À force de réécouter la séance qui a été enregistrée (durant la séance d’hypnose), certains peuvent ressentir les effets de satiété et développer des aversions aux aliments trop gras et trop sucrés dès les premiers jours. Un nouveau comportement ne peut s’ancrer que par répétition. L’inconscient n’apprend que par la répétition. Voilà pourquoi il est important de réécouter les séances d’hypnose qui ont été enregistrées lors des séances, car par la répétition, l’inconscient ancre de plus en plus les suggestions thérapeutiques. 

C’est comme un muscle que l’on travaille en salle de sport. Si on veut maintenir notre masse musculaire, il est important de faire de la musculation quelques jours par semaine. De même, avec la thérapie par hypnose, il est nécessaire de répéter les séances à la maison pour renforcer les suggestions thérapeutiques.