Le décès de Réal Murray secoue la communauté

À la deuxième semaine de mai, j’apprenais en recevant un court message courriel de Stéphane Gendron, le Maire d’Huntingdon, le décès du pasteur le plus célèbre des gais québécois, Réal Murray. Il combattait depuis des années une maladie compliquée et il aura été emporté par des complications de cette maladie.

Réal Murray a été le premier à officialiser le mariage gai dans les années 80 en acceptant de célébrer de telles unions dans le cadre de son appartenance à une église non catholique, progressiste et ouverte du Québec.

Il s’est aussi battu pour faire reconnaître légalement le mariage des personnes de même sexe et, suite à l’adoption par le Québec et le Canada de nouvelles lois légalisant le mariage et les unions de même sexe dans les années 90 et 2000, Réal Murray a obtenu l’autorisation des gouvernements pour célébrer des mariages gais. Il a d’ailleurs célébré le premier mariage gai légal au Québec et est alors entré dans l’histoire.

Afin de lui rendre hommage et de le remercier d’avoir contribué à l’émancipation affective des membres de la communauté gaie, le magazine Gay Globe lui consacre un article spécial dans cette édition et Gay Globe TV lui a consacré une part importante de ses actualités de juin 2010.

Réal Murray a non seulement été pasteur pour des mariages gais, peu de gens le savent mais il a aussi été célébrant pour des personnes décédées du SIDA et a aussi été conseiller moral pour de nombreuses personnalités publiques.

Pour ceux et celles qui aimeraient voir le pasteur Réal Murray en action, célébrant une union gaie à Montréal, GGTV offre en rediffusion au http://www.gayglobe.us/mariagedom08.html il s’agit du seul document média montrant le pasteur en action. Ce document est un hommage à la mémoire de celui qui a accepté de vivre le plus simplement du monde au service de ceux qui n’avaient pas le droit légalement de s’unir au Canada.

Sur un tout autre sujet, je tiens à remercier les personnes qui me livrent régulièrement leurs commentaires sur le magazine ou sur le contenu de Gay Globe TV et en particulier ceux qui voulaient partager avec moi leur grande satisfaction quant à notre dernière couverture, celle de l’édition 68.

Plusieurs me demandent régulièrement qui sont ces modèles? Voici, généralement je ne les connais pas personnellement et ils proviennent de notre agence de modèles photographiques. Nous sélectionnons ceux qui correspondent le plus à notre vision d’un homme gai en santé et le résultat se retrouve sur la couverture, voilà tout… Et celui sur la présente couverture? Connais pas, mais je lui donnerais bien mon coeur…