Le Dieu américain

Et si cʼétait un message de leur Dieu?

Par: Carle Jasmin                                                                                                                                                                                                                 Photo: Google.com
Comme dans Astérix, le Dieu des américains leur est peut-être tombé
sur la tête, sauf quʼà la Maison Blanche, personne ne semble vouloir en
informer le Président Bush! Si on devait se fier aux critères moraux du
Président, Dieu, en détruisant les États-Unis avec des catastrophes natu-
relles à répétition, voudrait leur envoyer un signal, qui lʼentendra?
Depuis le début de lʼannée, les États-Unis sont victimes de très nom-
breuses catastrophes naturelles qui sont en train de ruiner lʼétat central et,
sans quʼon nous le dise à haute voix, nuisent définitivement à la guerre
en Irak et aux activités militaires des américains dans le monde. Tout le
monde sait que le Président Bush est très religieux et que depuis le début
de son premier mandat, il oriente beaucoup sa politique de façon à inclure
certains enseignements bibliques ou certaines images liées aux croisades
du moyen-âge.
Tout le monde sait aussi que le Dieu invoqué par le Président est censé
être un Dieu de bonté, dʼamour et de rigueur. Quʼest-ce quʼil sʼest donc
produit dans la tête du Dieu américain pour que ce dernier punisse autant
les États-Unis? Est-ce quʼil y a là un message que le Président devrait
comprendre? Est-ce que le Dieu de Monsieur Bush voudrait le punir pour
ce quʼil fait dans le reste du monde? Pour répondre à ces questions, il faut
dʼune part être croyant et ensuite lʼêtre assez pour théoriser sur la volonté
divine, ce qui nʼest pas évident. Le seul point sur lequel nous pouvons
nous questionner, que lʼon soit croyant ou pas, cʼest que si Dieu existe
vraiment, il a de toute évidence une dent contre les États-Unis. Il serait
temps quʼun proche du Président lʼinforme de cette drôle de situation
avant que les ennemis traditionnels, les intégriste musulmans ne tirent
leurs propres conclusions: Et si cʼétait Allah qui gagnait la guerre et pu-
nissait les États-Unis, voilà une pensée plus terrifiante non?