LE FIL DE PRESSE DU VIH/SIDA

Image

Formation « Prévention du VIH”

Selon: INSPQ – À l’automne 2022, grâce à une collaboration entre CATIE et l’INSPQ, une cohorte pilote de la formation «Prévenir la transmission sexuelle du VIH» a été offerte à l’intention du personnel infirmier qui pratique au Québec. Avec le succès de ce premier partenariat, la pertinence d’une offre régulière est claire, et il nous fait plaisir d’annoncer de nouvelles cohortes en 2024-2025 ! Cette formation sur la prévention du VIH soutient les prestataires de soins de santé en leur permettant de discuter efficacement et avec précision des risques liés à la transmission sexuelle du VIH, d’améliorer leurs connaissances sur les stratégies efficaces de prévention et leurs habiletés pour en discuter avec les personnes qui fréquentent leurs milieux de soins. Le personnel infirmier qui travaille déjà au quotidien dans le domaine du VIH n’est pas spécifiquement ciblé par cette offre de formation, qui vise plutôt le personnel infirmier œuvrant dans le domaine des ITSS, mais pas spécifi-quement du VIH.

Le gouvernement du Canada soutient des projets communautaires de lutte contre le VIH

Selon: ASPC – L’honorable Mark Holland, ministre de la Santé, a annoncé l’octroi d’un financement de plus de 9,5 millions de dollars par l’entremise du Fonds d’initiatives communautaires (FIC) en matière de VIH et d’hépatite C, et du Fonds pour la réduction des méfaits (FRM) pour 12 projets. 

Ce financement soutiendra le travail d’organismes communautaires qui luttent, dans la région atlantique, contre le VIH, l’hépatite C et les autres infections transmissibles sexuellement et par le sang (ITSS).

Les ITSS peuvent être évitées, traitées et, dans de nombreux cas, soignées. Pourtant, ces infections demeurent un problème de santé publique important au Canada, en particulier dans les communautés autochtones, 2ELGBTQ+ et les autres communautés en quête d’équité.

VIH : quand des progrès deviennent préjudiciables

Selon: Hugo Beaucamp / LA LIBERTÉ – Selon les derniers chiffres disponibles, le Canada a connu une hausse de 24,9 % des nouveaux cas déclarés de VIH en 2022 par rapport à 2021. Cela représente 1 833 personnes, portant le taux national de nouveaux diagnostics à 4,7 pour 100 000 habitants.

« C’est alarmant », lance Alex Filiatrault, chef de la direction de la Fondation canadienne de recherche sur le SIDA (CANFAR). « Les gens n’ont pas eu accès au dépistage pendant la pandémie de COVID-19, alors nous nous attendions à une petite augmentation. Mais pas à ce qu’elle soit aussi considérable. »

De plus, selon la CANFAR, 10 % des gens qui vivent avec le VIH au Canada ne le savent pas. Il faut donc partir du principe que le nombre de nouveaux cas annoncés n’est pas forcément représentatif du véritable nombre.