Le grand remue-ménage des stars!

Avec le décès aussi surprenant et inattendu de deux gros canons de la télé et du cinéma américain il y a quelques semaines, Bea Arthur (Dorothy dans les Golden Girls) et Dom Deluise, un fidèle de Mel Brooks, nous réalisons tous que les vedettes de l’âge d’or de la télé, actives entre 1960 et 1980, risquent de nous quitter toutes en même temps vu leur âge.

Tout le monde est d’accord sur un fait, Gay Globe TV en est la preuve avec la très grande popularité des séries du passé en rediffusion sur la WebTV gaie du Québec, le meilleur a été fait entre 1960 et 1980 laissant par la suite de nombreux remakes moins intéressants avec des acteurs et des comédiens moins talentueux, sans personnalité propre et surtout, la télé moderne utilise une technologie beaucoup moins spectaculaire. Tout le monde remarquera en comparant les émissions et les films du passé que la qualité des couleurs a été sacrifiée pour la rapidité du numérique, on ne voit plus de spectaculaire Panavision sur nos écrans depuis longtemps. L’évolution sociale gaie s’est aussi faite pendant cette période très importante au niveau télévisuel. Des gens comme Paul Lynde (Oncle Arthur dans Ma Sorcière Bien-Aimée) ou Dick Sargent (Jean-Pierre II dans la même série) se sont ouvertement déclarés gais à la fin de leur vie, Lynde déclarant même avoir terriblement souffert de cela toute sa carrière.

De nombreuses icônes de la communauté gaie d’alors sont sur le point de nous quitter et bien que l’on ne puisse rien contre la nature et la mort, on peut définitivement faire revivre les oeuvres de ces acteurs et comédiens en participant à la sauvegarde de leur mémoire et de ce qu’ils représentaient tout au long de leur vie comme, par exemple, en se procurant leurs DVD. C’est d’ailleurs sur cette base que fonctionne GGTV qui tente de toujours proposer du matériel qui concerne soit les gais directement ou qui intéresse les gais. Le répertoire le plus populaire sur GGTV a été produit avant 1980.

Enfin, l’icône par excellence des gais, la très belle Farah Fawcett, serait sur le point de perdre son combat contre un cancer d’une rare virulence qui se généralise lentement. Farah, toujours des nôtres au moment d’écrire ces lignes, a été la femme la plus convoitée et admirée des hommes gais non pas pour sa beauté sensuelle, incontestée évidemment, mais bien pour ce qu’elle représentait sur la question de la libération des moeurs. Farah ne sera jamais remplacée, le DVD deviendra finalement l’outil de survie pour ces artistes qui ont tant fait pour nous et à qui nous devons de fiers remerciements.