Le nouveau Complexe Gai du Faubourg

Revitalisation du haut de la rue St-Jean, telle est la volonté des gens d’affaires responsables du complexe…
Par: Roger-Luc Chayer
Le projet est enfin devenu réalité, le tout nouveau Complexe Gai du Fau-
bourg est maintenant ouvert et fonctionnel, d’après ses artisans, il devrait
redonner la vigueur d’antan à une partie de la rue St-Jean laissée un peu à
elle-même au niveau des commerces gais. Il s’agit en fait de l’optimisation
des locaux du sauna le Bloc 225 qui, depuis un an, a décidé d’utiliser ses
espaces en trop pour lancer un concept de centre communautaire-com-
mercial gai regroupant bien sûr le sauna lui-même, redimensionné, les
nouveaux locaux d’Empire Lyon, qui est déménagé depuis quelques jours,
le club ForHom et les locaux de l’Association Socio-Culturelle gaie de la
Capitale Nationale.
Pas de chicane, tout le monde a son adresse et sa porte, ou presque. Empire
Lyon, qui occupera dorénavant le côté droit de l’édifice, conservera ses
spécialités DVD, vidéos, toys, expositions d’oeuvres d’art et bronzage et
cela, dans un local aussi grand que celui qu’il occupait en face de Radio-
Canada. «Il y aura aussi une plus grande capacité de stationnement grâce
à un terrain adjacent et il me semblait que le projet allait permettre une
meilleure concentration de la force économique gaie de la rue St-Jean. L’an-
cien bâtiment ne répondait plus à l’expansion des demandes de la clientèle
qui se sentait d’ailleurs un peu coincée entre radio-Canada et l’hôtel Royal,
déclare Yvon Chartrand, administrateur d’Empire Lyon.
Yvon Chartrand
«Il nous fallait absolument trouver un nouvel endroit, mieux adapté à notre
clientèle car il faut toujours être à l’écoute de sa clientèle», nous déclare le
sourire en coin Monsieur Chartrand.
Importantes restructurations au Bloc 225
D’importantes restructuration ont été faites à l’intérieur des locaux du sauna
le Bloc 225 pour faire la distinction entre les nouveaux locaux d’Empire
Lyon et ceux du sauna. Chaque commerce aura d’ailleurs sa propre entrée
indépendante et les clients en seront quitte pour toute une surprise lors de
leur première visite.
«Il faut recréer un second pôle important dans l’économie gaie et nous
voulions y contribuer à notre façon en amalgamant des entreprises déjà
existantes chez les gais mais séparées par une certaine distance», explique
André Fortin, administrateur du Bloc 225.
Le nouveau Club ForHom a, quant à lui, profité de ce remaniement éco-
nomique pour ouvrir officiellement ses activités et des locaux entièrement
rénovés. Pour l’équipe de ForHom, le temps était venu d’ouvrir un club
pour hommes dans ce coin de la rue St-Jean,
Le Club ForHom au 221, rue St-Jean
Quant à l’Association Socio-Culturelle Gaie de la Capitale Nationale, elle
continuera d’avoir ses réunions dans un local adjacent aux autres. D’après
les administrateurs rencontrés fin avril pour cet article, le complexe n’a pas
pour objectif de modifier les pôles gais actuels à Québec mais bien plus de
recréer un pôle déjà existant il y a quelques années dans ce secteur qui com-
porte déjà des B&B gais et d’autres institutions liées à la santé des gais.
«Nous voulons revaloriser le sentiment d’appartenance, ce sentiment qui a
permis aux gais et lesbiennes de s’épanouir et d’évoluer socialement. Voilà
notre contribution», disent d’une seule voix les responsables du projet.
Le Point est très heureux de parler de ce nouveau Complexe gai du Faubourg
et surtout, de contribuer à son essor puisque toutes les initiatives visant à
l’épanouissement des gais doivent, d’après nous, toujours être encouragées.
Longue vie au Complexe!