Le quartier ville-marie de Montréal

Une dynamique urbaine en pleine effervescence
Par: Christian Abboud
Lʼouverture du bâtiment du Prêt dʼHonneur (résidences étudiant, angle
St-Laurent et René Lévesque), lʼaménagement du Parc de la Paix, ainsi
que du plan de développement du Quartier des Spectacles, contribueront à
rafraîchir la clientèle dʼun secteur en mal de renouveau. Finalement, lʼachat
de plusieurs terrains situés à lʼest de la rue Ste-Dominique et au sud de
Ste-Catherine par lʼUQAM signale la venue de nouveaux développements
universitaires, une initiative qui mettra définitivement un terme à la
vocation de quasi-débauche que sʼest donnée ce quadrilatère pourtant riche
en architecture patrimoniale (rue St-Laurent/Ste-Catherine).
Les autorités municipales ont clairement exprimé leur désir de contribuer
financièrement à rafraîchir le secteur, notamment par une série de mesures
visant à créer le Quartier des Spectacles et lʼattribution de subventions à la
construction résidentielle, toutefois lʼétonnante décision de lʼarrondissement
de permettre lʼouverture dʼune piquerie sur la rue Ste-Dominique relève
plus de la cacophonie bureaucratique que de lʼincohérence des politiques
municipales.
La profonde opposition au projet, manifestées par les résidents, contribuera
à faire renverser cette décision dʼimportance pour finalement redonner au
secteur toute la qualité esthétique qui correspond à lʼemplacement urbain de
choix de lʼarrondissement Ville-Marie.
Lʼimpact des méga projets cités ci-haut sera considérable. La Ville
évolue à un rythme sans précédent depuis les années 70, une activité qui
favorise le quartier Ville Marie et tous ses habitants. En plus dʼamener
une clientèle de qualité dans le secteur et les services que cette nouvelle
population demandera, le nouveau dessin urbain du quartier contribue
déjà à faire de Ville Marie le secteur le plus dynamique de Montréal.
La Ville de Montréal jouit dʼune
vague de développement urbain
dʼenvergure, mouvement initié
au début des années 2000 par
une croissance de la demande
résidentielle à laquelle les
promoteurs ont répondus avec
la mise en chantier de plusieurs
immeubles de qualité. Aujourdʼhui,
les autorités publiques et
universitaires vont de lʼavant avec
des projets de développement
majeurs, ajoutant ainsi lʼingrédient
nécessaire à une redynamisation
complète du centre ville de
Montréal.
Suite aux tergiversations politiques
qui ont coloré les journaux pendant
plusieurs mois, lʼannonce officielle de la
construction du nouveau CHUM sur le
site de St-Luc donne le ton au momentum
de développement qui se créé à Montréal.
Le méga chantier de construction deviendra un pôle dʼactivité économique
dʼenvergure avec un budget projeté qui frise les 2 milliards de dollars. Une
fois construit, la technopole de la santé amènera une densité de population
qui favorisera lʼémergence de services commerciaux de qualité tout autour
du grand centre de la santé. De plus, la cicatrice urbaine créée par lʼautoroute
720 disparaîtra sous les bâtiments érigés par lʼUniversité de Montréal, reliant
définitivement le Vieux Montréal (Centre Ville économique de Montréal au
début du siècle dernier) et le Centre Ville moderne dans un seul ensemble
cohérent et intégré. Le résultat sera un quartier mieux développé, plus convivial
et surtout plus esthétique pour les travailleurs et résidents de Ville Marie.
Lʼouverture récente de la Grande Bibliothèque Nationale, à lʼangle des rues
de Maisonneuve et Berri, contribue également à réinventer le quartier Ville
Marie. Avec la GBN sʼimplante dans le secteur tout notre savoir national,
un site qui sera privilégié par nombre de visiteurs. Lʼarchitecture ambitieuse
de lʼimmeuble contribue déjà à rafraîchir le quartier avec un symbole
esthétique controversé mais représentatif de la pensée Montréalaise
dʼaujourdʼhui, portée sur lʼavenir et la nouveauté.
LʼUniversité du Québec à Montréal a récemment fait lʼannonce du
redéveloppement complet du quadrilatère faisant face à la GBN (Berri/St-
Hubert/Maisonneuve/Ontario) avec la construction dʼimmeubles de cours, dʼune
grande tour à bureau ainsi quʼune résidence pour étudiants, un investissement de
plus de 300 millions de dollars. Du côté développement privé, les développeurs
Aqualini (Le District) et AppLoft (Le Broadway) terminent la mise en marché
de complexes résidentiels neufs totalisant plus de 350 unités haut de gamme
sur le quadrilatère St-Laurent/René-Lévesque/de Bullion/Ste-Catherine. Ces
constructions auront pour effet dʼéliminer dʼimportants terrains vacants,
territoires de prédilection pour le trafic de prostitution et de drogue, et ainsi
remplacer la clientèle de rue par une communauté de résidents urbains de qualité.