Le sauna pour la santé

Depuis des siècles, les avantages de la thérapie par le sauna et la chaleur ne sont plus à répéter. Au sein de la communauté gaie québécoise toutefois, ces avantages sont bien exploités et une grande variété de saunas sont disponibles pour tous les goûts.

Rien qu’au Québec, les hommes gais peuvent compter sur plus de 20 établissements de type sauna répartis entre Montréal, Québec, Sherbrooke et Gatineau de par sa proximité à Ottawa.

La communauté bi et hétéro, elle, peut compter sur des clubs échangistes à Montréal et Québec, le 3333 Bélanger étant le plus grand au pays.

Si la popularité des saunas ne se dément plus aujourd’hui c’est que l’apport à la santé de ce type d’entraînement physique est mieux connu et facile à ressentir. Toute visite dans un sauna devrait, pour ceux qui veulent en tirer le maximum de bénéfices, suivre un certain protocole et ne pas en abuser.

Par exemple, le bain tourbillon devrait être la première étape puisqu’il procure une vasodilatation importante des vaisseaux sanguins permettant la relaxation en quelques secondes et permet aux muscles de se relâcher. Le bain tourbillon est aussi efficace sur le système cardio-vasculaire en provoquant, à des températures chaudes, l’élévation des battements cardiaques, un peu comme un coureur ou un cycliste en entraînement.

Ensuite, il est recommandé de poursuivre l’expérience sauna par un séjour soit au sauna sec ou vapeur. La différence est importante entre les deux formules. Les saunas sec ou vapeur sont conçus pour provoquer l’expulsion des toxines du corps via la sueur.

Le sauna sec parvient très bien à provoquer cette expulsion mais l’avantage du vapeur est de permettre en même temps de traiter les voies respiratoires en introduisant de la vapeur chaude dans les sinus, le nez, la gorge et les poumons. C’est connu, la vapeur face à la grippe ou au rhume est un excellent moyen de nettoyer les voies respiratoires et peut couper court à une infection sinusale.

Enfin, la plupart des saunas québécois offrent des services de massages et des chambres ou cabines pour relaxer entre les périodes de chaleur.

Comme toute bonne chose, il ne faut pas abuser des séjours à la chaleur qui, bien que positive sur de courtes périodes de 20 minutes, peut faire chuter la pression sanguine et causer des faiblesses si on s’y prélasse trop longtemps sans boire adéquatement. Les saunas sont excellents pour la santé cardiaque, musculaire et mentale, ils sont peu coûteux, profitons-en  au max!

Un traitement anti-herpès ne réduit pas le VIH
Par : AFP

L’acyclovir, l’antiviral le plus prescrit pour traiter et prévenir les récidives de l’herpès génital, ne réduit pas le risque de transmission du VIH responsable du Sida, selon une vaste étude clinique internationale publiée mercredi.

Cinq études préliminaires avaient montré qu’il était possible de réduire la teneur de VIH dans le sang, ainsi que dans les conduits génitaux, avec de l’acyclovir. Ce médicament est un antivirus efficace contre le virus HSV-2 de l’herpès. Cet essai clinique a été financé par la Fondation de Bill et de Melinda Gates.