LES « DESIGNER DRUGS »

Image

Jojo Ming

Une « designer drug » (ou drogue de synthèse) est une catégorie de substances psychoactives créées en laboratoire pour imiter les effets des drogues illicites plus courantes, tout en échappant souvent à la réglementation gouvernementale en constante évolution. Le terme « designer drug » est dérivé du fait que ces substances sont conçues, ou « dessinées », par des chimistes pour produire des effets similaires à ceux des drogues classiques, mais en modifiant légèrement leur structure chimique. 

Ces substances sont également connues sous d’autres noms, tels que « research chemicals » (produits chimiques de recherche) ou « new psychoactive substances » (substances psychoactives nouvelles).

Les « designer drugs » ont gagné en popularité ces dernières années en raison de leur accessibilité et de leur capacité à échapper aux lois de contrôle des substances illicites. Les chimistes créent ces substances en ajustant la formule chimique de manière à ce qu’elles ne tombent pas sous le coup des réglementations en vigueur. Cependant, cette catégorie de drogues est souvent sujette à une législation en constante évolution, car les gouvernements cherchent à fermer les failles juridiques.

Ces substances sont généralement commercialisées sous forme de poudres, de comprimés, de capsules ou de liquides, et elles sont souvent vendues en ligne ou dans des magasins spécialisés en tant que « produits chimiques de recherche » ou « encens » pour éviter les restrictions légales. 

Elles sont parfois commercialisées de manière trompeuse en tant que produits légaux ou non destinés à la consommation humaine.

Les « designer drugs » couvrent un large éventail de composés chimiques, des stimulants aux hallucinogènes en passant par les dépresseurs du système nerveux central. Parmi les exemples notables, on trouve les cathinones de synthèse (bath salts), les cannabinoïdes synthétiques (spice ou K2), les nouvelles variantes de MDMA (ecstasy), les dérivés synthétiques de la kétamine, et bien d’autres.

L’utilisation de « designer drugs » comporte de graves risques pour la santé, car la composition et la pureté de ces substances sont souvent inconnues. Les effets secondaires imprévisibles et les dangers pour la santé sont fréquents, allant de la dépendance et des problèmes de santé mentale aux surdoses potentiellement mortelles. 

La consommation de ces substances peut également être particulièrement dangereuse lorsque combinée à d’autres drogues ou à l’alcool.

En réponse à cette menace croissante, de nombreux pays ont adopté des lois visant à interdire ou à contrôler ces substances, mais les fabricants de « designer drugs » modifient fréquemment la formule chimique pour échapper à la réglementation. 

Cela rend la lutte contre ces drogues particulièrement difficile pour les autorités et souligne l’importance de la sensibilisation du public aux dangers potentiels et de l’accès à des services de traitement de la dépendance pour ceux qui en ont besoin.