Les mezzanines : une nouvelle approche «à la loft»

Par: Christian Abboud

Cette construction originale permet d’augmenter sensiblement la surface

utile tout en créant des divisions efficaces entre les aires de jour et de nuit.

L’ouverture mezzanine offre un look ravageur grâce à son exécution sou-

vent industrielle avec structure d’acier apparente et rampes de type com-

mercial, en plus de créer un volume expansif unique. Toutefois, l’intérêt

premier de la mezzanine est sans contredit l’apport en lumière supérieur.

Contrairement aux unités à deux étages pleins, la mezzanine se distingue

par un deuxième étage partiel, laissant donc une ouverture pleine hauteur

sans plancher. Utilisée à bon escient et aux endroits stratégiques, les

ouvertures permettent d’aller chercher de la lumière naturelle là où les

planchers fermés auraient créé des espaces sombres et inefficaces. De

plus, les mezzanines mettent souvent en valeur les fenêtres surdimension-

nées, attrait central de tout appartement d’inspiration loft.

Si l’origine de la mezzanine se retrouve dans ses applications commer-

ciales, soit le stockage en hauteur de matériel et archives en entrepôt, la

mezzanine résidentielle offre le grand avantage de créer une division na-

turelle entre les fonctions de nuit et de jour sans créer de murs qui brisent

le rythme des volumes, de la lumière et de la ventilation, et sans créer

de corridors perdus qui ne contribuent qu’à augmenter la surface en pied

carré sans en améliorer sa fonction utile.

Un nouveau concept s’offre maintenant aux acheteurs désireux de vivre

« à la loft », soit l’immeuble avec mezzanines entièrement neuf. Il s’agit

d’une nouveauté puisque l’approche de construction fait contraste avec

le design usuel de structure, soit les planchers relativement bas, entre 8 à

10 pieds de hauteur. Pour l’aménagement d’une mezzanine, la structure

doit avoir un dégagement minimum de 17 pieds en hauteur, un design qui

requiert une conceptualisation d’espace poussée de la part du promoteur.

Outre les complexités de construction et de conception, l’immeuble

neuf avec mezzanine pose un problème de compréhension de la valeur

d’autant plus grand, les calculs au pied carré. Cette approche de maga-

sinage vise à réduire les produits résidentiels offerts à leur plus simple

expression du prix/surface. Selon ce type de référence, les projets offrant

le meilleur ratio prix/surface seront favorisés par une clientèle qui misera

fortement sur ce calcul mathématique. Dans l’article intitulé « Le calcul

des surfaces au pied carré » et « La valeur d’un condo », tous deux publiés

dans Le Point et disponibles en ligne (www.loft.ca/v2/articles.asp), nous

avons exposé les limites du calcul du prix au pied carré, notamment les

distorsions mathématiques causées par les multiples méthodes de calcul

du pied carré et du prix (brut vs net, avec/sans taxes, etc) ainsi que l’en-

semble des caractéristiques fondamentales qui déterminent la valeur d’un

condo et que le prix au pied carré n’exprime pas (site, exposition lumière,

aménagement, fonction réelle, qualité de construction, architecture etc.).

Or, il serait absurde d’affirmer que cette section de plancher retranchée

réduit la valeur de l’unité, pourtant le calcul au pied carré amène à ce rai-

sonnement puisque toute surface réduite doit forcément être accompagnée

par une réduction de prix. On ne s’étonne donc pas que la majorité des pro-

moteurs préfèrent construire des étages pleins sans ouverture en mezzanine

puisque ceux-ci se justifient mieux en termes de prix au pied carré. Acheter

un appartement, c’est d’abord et avant tout un espace de vie, un volume qui

nous ressemble, la mezzanine est une expression unique du loft résidentiel

qui offre bien des avantages en plus de son look inimitable. La nouvelle

génération d’acheteurs avertis verra dans la mezzanine une valeur ajoutée

qui s’exprime au-delà du prix au pied carré et qui contribuera à un inves-

tissement solide par la rareté des unités neuves conçeus avec mezzanines.

Dans une publication future, nous mettrons en relief la distinction en-

tre le concept de surface et d’espace, deux notions à ne pas confondre.

Là où le prix au pied carré donne une indication de la surface, la notion

d’espace offre une meilleure indication de la capacité fonctionnelle réelle

d’un appartement. L’appartement mezzanine neuf a été largement ignoré

par les promoteurs puisque celui-ci est défavorisé par le calcul au pied

carré. Bien que la surface sur mezzanine fait partie intégrante du calcul

de la surface utile, le trou devant mezzanine est exclu du calcul, malgré

le fait que cette ouverture monumentale est indissociable du volume (ou

l’espace) de la propriété. Exprimé autrement, l’appartement en mezzanine

est une unité de deux étages où le deuxième étage a été amputé d’une sec-

tion de plancher permettant le volume si unique au loft avec mezzanine.