Louise Harel se lance en anglais et Gérald Tremblay traite les montréalais de cons

Un 23 août mouvementé s’est pointé le nez avec deux événements très importants pour la compréhension des électeurs à Montréal, qui devront se prononcer sur le choix d’un nouveau maire en novembre 2009.

Tout d’abord, Louise Harel lançait sa campagne dans l’arrondissement Ville-Marie, en anglais! Oui Madame, rien de moins, elle se lançait dans le village gai et dans le centre-ville de Montréal in english… Mais pourquoi donc? Pour têter le vote anglo qui ne représente que 85 de la population? Pourquoi pas en arabe, ils sont au moins 5% de la population non? C’est certainement nous prendre pour des imbéciles. Voir si les anglais de Montréal vont voter pour un candidat simplement parce qu’il parle anglais. Ce n’est jamais arrivé par le passé et ça n’arrivera jamais dans l’avenir, les candidats sont tous francophones dans une ville française. Madame Harel vient de descendre dans sa popularité j’en suis certain, les sondages devraient nous le confirmer dans les semaines qui viennent.

Quant à Gérald Tremblay, ce matin même, il déclarait devant les caméras de TQS (Canal V) que les montréalais ne lisaient plus tellement, qu’on allait devoir s’adresser à eux avec des images. Il a vraiment dit ça? Mais oui!!!!!!!!!! Bingo!!!

Gérald Tremblay n’a toutefois pas le mérite de l’avoir dit le premier, j’ai été le premier à le dire ouvertement, sur ce blogue même, il y a quelques semaines, mais je ne suis pas candidat à la mairie, seulement un simple observateur de l’actualité. Que le maire actuel dise que les montréalais ne comprennent que par les images confirme toutefois que nos candidats s’adressent à la classe la plus basse des électeurs, à ceux qui ne jugent que par des images et le reste, au diable.

J’ai hâte de voir les images qu’on va présenter aux montréalais les plus cons pour les convaincre de voter Tremblay. Une photo d’un sac de chips au vinaigre et d’une bière avec le logo du parti?

Je suis de moins en moins montréalais.