Maladie mentale au Canada

Une hospitalisation sur sept au Canada
concerne la maladie mentale
Six pour cent des 2,8 millions de séjours à lʼhôpital au Canada en 2002-
2003 concernaient des patients chez qui on avait posé un diagnostic pri-
maire de maladie mentale. Cʼest ce que révèlent des données publiées ce
matin par lʼInstitut canadien dʼinformation sur la santé.
Ces séjours en centres hospitaliers étaient dʼune durée de plus du double,
en moyenne, de celle des hospitalisations non liées aux maladies menta-
les.
Lʼune de leurs caractéristiques importantes est quʼelles ont tendance à se
produire pendant les principales années dʼactivité des patients, soit lors-
quʼils sont âgés de 25 à 55 ans.
Les hospitalisations pour cause de maladie mentale découlent
souvent dʼune période de grave instabilité mentale, de laquelle le patient
peut mettre beaucoup de temps à récupérer. Par exemple, les hommes
présentant un diagnostic de schizophrénie sont habituellement hospitali-
sés à lʼadolescence ou au début de lʼâge adulte, ce qui peut interrompre
leur formation scolaire et leur accès au marché du travail.
Lors de la période étudiée, la schizophrénie était responsable des séjours
moyens les plus longs et les patients atteints de cette maladie étaient plus
susceptibles que tout autre groupe dʼavoir été traités dans un hôpital psy-
chiatrique plutôt que général.
Cependant, ce sont les troubles de lʼhumeur qui touchaient le plus grand
pourcentage de patients hospitalisés en raison dʼune maladie mentale.
Références: Toutes les personnes qui souhaitent en savoir plus sur
la maladie mentale ou les troubles de lʼhumeur peuvent contacter
les spécialistes de la revue Le Point qui annoncent sur cette page en
toute confiance. Mitchel St-Cyr et Guy Forest sont des collaborateurs
de longue date du Point, nʼhésitez pas à leur confier vos questions et
surtout, vos problèmes…