Monsieur Sulu (Star Trek) est gai…

Lʼacteur George Takei, lʼinterprète du personnage de Mr. Sulu, lʼof-
ficier navigateur de lʼEnterprise dans la série Star Trek, a dévoilé son
homosexualité dans la récente édition dʼun magazine couvrant la com-
munauté gaie et lesbienne à Los Angeles. Takei a indiqué jeudi que son
nouveau rôle, celui du psychologue Martin Dysart dans la pièce de théâtre
Equus, lʼavait incité à parler publiquement de sa sexualité.
La pièce de théâtre a débuté mercredi au David Henry Hwang Theater
de Los Angeles, le même jour que le magazine Frontiers abordait lʼho-
mosexualité de Takei. Takei, un japonais-américain qui a vécu de lʼâge
de quatre à huit ans dans les camps dʼinternement américains durant la
Deuxième guerre mondiale, affirme quʼil a grandi gêné par son identité
ethnique et sa sexualité. Il compare le préjudice contre les homosexuels à
la ségrégation raciale. « Cʼest contre la décence élémentaire et ce que les
valeurs américaines représentent » explique Takei.
Takei a rejoint la série Star Trek en 1966 dans la peau dʼHiraku Sulu,
un personnage quʼil a joué durant trois saisons à la télévision et dans six
films destinés au grand écran. Il a reçu une étoile sur le boulevard des
célébrités à Hollywood en 1986. Lʼacteur de 68 ans partage sa vie avec
Brad Altman, son partenaire des dix-huit dernières années.
NDLR: Le Point réserve toute une surprise avec M. Sulu (George Ta-
kei) qui se livrera très bientôt en exclusivité aux lecteurs. À suivre…
Le Times fier de ses premiers faire-part
de mariages homosexuels
LONDRES (AFP) – Le quotidien britannique The Times publie lundi
«avec fierté» ses trois premiers faire-part de partenariat civil, la for-
mule britannique dʼunion homosexuelle, quasi équivalente au mariage.
«Avec fierté, le Times reconnaît les mariages gays» et les inclut dans sa
colonne dʼannonces née il y a 221 ans, souligne le journal conservateur.
Le «Civil Partnership», réservé aux couples de même sexe, entre en vi-
gueur lundi. Les droits et devoirs quʼil crée ne diffèrent du mariage que
par quelques détails. Compte-tenu du délai de publication des bans, les
premières cérémonies auront lieu le 19 décembre en Irlande du Nord, le
20 en Ecosse et le 21 en Angleterre et au Pays de Galles. Trois premiers
couples, deux dʼhommes et un de femmes, publient leurs faire-part lundi
dans le Times.