Nouvelles Brèves Internationales

POURQUOI LES ULTRA-CHRÉTIENS S’EN PRENNENT ENCORE AUX LGBTQ+?

Par: Gay Globe  –  Les groupes ultra-chrétiens s’opposent souvent à l’égalité des LGBT en raison d’interprétations conservatrices des enseignements religieux. Ils considèrent souvent les relations homosexuelles comme contraires à leurs convictions religieuses traditionnelles, mettant l’accent sur des interprétations littérales de textes sacrés. Leur opposition à l’égalité des droits LGBT découle de conceptions strictes de la moralité et de la famille basées sur des interprétations spécifiques des Écritures. Ces croyances, bien qu’ancrées dans la foi, peuvent contribuer à des attitudes discriminatoires, refusant aux LGBT l’accès à des droits égaux sous prétexte de valeurs religieuses traditionnelles.

En Israël, la mort en héros d’un soldat homosexuel a fait changer la loi

Selon: AFP  –  Son compagnon, réserviste d’une unité spéciale, a été tué dans l’attaque le 7 octobre, deux semaines avant leur «mariage» gai, non reconnu en Israël.  Depuis, Omer Ohana a obtenu pour les concubins de soldats homosexuels décédés les mêmes droits que les couples mariés. Le 6 novembre, le Parlement israélien, la Knesset, a amendé la mention accordant le soutien de l’État aux seuls veufs et veuves de soldats mariés. Désormais, «toutes les personnes qui vivent en concubinage», homos comme hétéros, peuvent accéder à l’allocation de veuvage, résume Yorai Lahav-Hertzanu, un élu du parti centriste Yesh Atid, qui a œuvré à l’adoption de l’amendement.

ORÉGON: LA DÉCRIMINALISATION TOURNE À LA CATASTROPHE!

Par: Gay Globe  –  En 2023, l’État d’Oregon aux États-Unis a décriminalisé la posses-sion simple de toutes les drogues illégales sur le marché, espérant ainsi réduire la criminalité associée à ce phénomène. Cependant, le 31 janvier dernier, l’Oregon a déclaré l’état d’urgence sur l’ensemble de son territoire, mobilisant toutes les forces policières et les fonctionnaires de l’État pour faire face à une situation qui était pourtant prévisible et dénoncée par de nombreux groupes communautaires avant la décriminalisation. Il s’agit d’un nombre alarmant de décès attribués au Fentanyl, l’une des drogues illégales qui avait justement été décriminalisée. Comme quoi une bonne intention peut aussi se transformer en catastrophe.