PATRICIA KAAS ET SES FRÈRES

Voici.fr

Dans le dernier album de Patri­cia Kaas figure une magni­fique chan­son inti­tu­lée Le refuge, écrit en pensant à l’as­so­cia­tion Le refuge (asso­cia­tion qui vient en aide aux homo­sexuels en diffi­culté), le texte parle des problèmes que peuvent rencon­trer les membres de la commu­nauté LGBTQI et le rejet dont ils sont encore malheu­reu­se­ment victimes.

Dans une inter­view accor­dée à VSD, Patri­cia Kaas a expliqué pourquoi elle avait abordé ce sujet. Aussi s’est-elle confiée sur son statut « d’icône gay » et s’est indi­gnée de voir, qu’aujourd’­hui encore, les homo­sexuels étaient montrés du doigt par un grand nombre de gens.

« Je suis pour le mariage gay, et peut-être qu’il y a des avis diffé­rents là-dessus, mais pourquoi deux hommes qui s’aiment ne pour­raient-ils pas se marier ? Ils ont les mêmes droits. S’ils vivent ensemble et qu’il y en a un qui part, pourquoi l’autre n’aurait-il pas les mêmes droits qu’un couple ? », a-t-elle demandé.

Patri­cia Kaas se sent effec­ti­ve­ment proche d’eux car deux de ses frères « vivent avec des garçons ». « J’adore les homos, j’en ai beau­coup parmi mes amis et dans mon public », décla­rait-elle déjà dans son auto­bio­gra­phie, L’ombre de ma voix, parue en 2011.

Patri­cia Kaas s’est ensuite indi­gnée contre les parents d’ho­mo­sexuels qui reje­taient leur enfant. « Ça existe encore des parents qui rejettent leur gamin ou leur gamine parce qu’ils sont homos ? Mais merde, c’est leur sang ! Je ne comprends pas » , a-t-elle égale­ment confié à VSD.

La chan­teuse a beau­coup de succès en Russie, pays où les gays sont stig­ma­ti­sés. Si elle a malheu­reu­se­ment dû s’adap­ter et ne pas faire figu­rer la chan­son Le refuge sur la version russe de son album, elle a toute­fois prévu de la chan­ter sur scène. « Si j’ai prévu de la chan­ter et qu’on me dit non, je les emmerde, je la chante », a-t-elle déclaré. Et elle compte bien avoir le dernier mot!