Quels sont les traitements contre une infection à morpions et comment faire la prévention?

Dictissimo

Jojo Ming (Photo: Doctissimo)

Traiter une infection par les morpions (Pthirus pubis) implique diverses approches visant à éliminer l’infestation de morpions et à prévenir sa récurrence. De plus, des mesures préventives jouent un rôle crucial dans la réduction du risque de contracter des morpions. Voici une exploration approfondie des traitements et des méthodes de prévention pour cette condition.

Traitements pour une infection par les morpions :

  1. Médicaments topiques :
    • Produits en vente libre (OTC) : Les lotions ou shampooings contenant du perméthrine ou des pyréthrines sont couramment utilisés pour tuer les morpions. Ils sont appliqués directement sur les zones touchées selon les instructions du produit.
    • Médicaments sur ordonnance : En cas de résistance ou d’infestations sévères, les professionnels de la santé peuvent prescrire des médicaments plus forts comme le malathion ou l’ivermectine.
  2. Retrait manuel :
    • Utilisez un peigne à dents fines ou des pincettes pour retirer soigneusement les morpions et les œufs des poils pubiens. Ce processus peut nécessiter des répétitions pour assurer un retrait complet.
  3. Lavage des vêtements et de la literie :
    • Lavez tous les vêtements, la literie et les serviettes utilisés par la personne infectée dans de l’eau chaude suivie d’un séchage à haute température pour tuer tout morpion ou œuf.
  4. Nettoyage de l’environnement :
    • Nettoyez soigneusement les peignes, brosses et tout objet personnel ayant pu entrer en contact avec la zone touchée.
  5. Éviter la réinfestation :
    • Évitez tout contact sexuel ou étroit jusqu’à ce que l’infestation soit résolue pour empêcher la propagation des morpions à d’autres personnes.
    • Traitez toutes les personnes ayant eu un contact étroit avec la personne infectée.
  6. Suivi médical :
    • Il est essentiel de suivre les conseils des professionnels de la santé pour s’assurer que le traitement a été efficace. Des traitements répétés peuvent être nécessaires dans certains cas.

Prévention de l’infection par les morpions :

  1. Pratiques sexuelles sûres :
    • Utilisez des préservatifs lors des rapports sexuels pour réduire le risque de contracter d’autres infections sexuellement transmissibles (IST).
  2. Hygiène personnelle :
    • Maintenez une bonne hygiène personnelle en lavant régulièrement la zone pubienne.
    • Évitez de partager des objets personnels tels que des serviettes, des vêtements ou de la literie.
  3. Examens réguliers :
    • Effectuez des examens réguliers de la zone génitale pour détecter précocement tout signe de morpions ou de lentes (œufs).
  4. Sensibilisation éducative :
    • Informez-vous et informez les autres sur les causes, les symptômes et les mesures préventives contre les morpions pour sensibiliser et promouvoir la détection et le traitement précoces.
  5. Consultation médicale rapide :
    • En cas de suspicion d’infestation, consultez rapidement un médecin pour initier un traitement approprié et éviter la propagation des morpions.
  6. Dépistage et traitement des contacts :
    • Si vous êtes diagnostiqué avec des morpions, informez et encouragez vos contacts étroits à se faire dépister et traiter pour éviter toute propagation ultérieure.
  7. Précautions environnementales :
    • Nettoyez régulièrement les objets personnels et les environnements pour minimiser le risque de transmission des morpions.
  8. Orientation des professionnels de la santé :
    • Suivez les directives et les conseils fournis par les professionnels de la santé pour les mesures préventives, en particulier après une exposition connue.

Conclusion :

Les infestations par les morpions sont des affections traitables, et plusieurs approches, notamment les médicaments topiques, les pratiques d’hygiène et les stratégies préventives, sont disponibles pour les gérer et les prévenir. La détection précoce, le traitement rapide et le respect des mesures préventives jouent des rôles cruciaux dans le contrôle des infestations par les morpions et la réduction de leur récurrence.