Scandale Weir : Claude Mailhot et Alain Goldberg out!

Malgré son immense talent et sa capacité à entrer dans le club sélect des meilleurs athlètes
au monde, Johnny Weir se fait sauvagement attaquer par deux vieux routiers de RDS, Claude
Mailhot et Alain Goldberg, uniquement pour ses manières…

Le scandale haineux de la décennie
vient de se produire et
les principaux protagonistes
se promènent en toute liberté,
malgré les atteintes illicites à
toutes les lois nous protégeant
contre de tels actes.
Claude Mailhot et Alain Goldberg
sont des noms qui passeront
à l’histoire pour les mauvaises
raisons, pour des raisons
que la société réprouve et pour
leur manque de compassion
envers une minorité protégée.
Mais le débat n’est pas si clair
que ça selon de nombreux intervenants
dont le Conseil Québécois
des Gais et Lesbiennes,
à Montréal.
Selon Steve Foster, président
du CQGL, il ne s’agirait pas
nécessairement d’homophobie
mais bien plus d’intolérance
face à la diversité et la différence.
M. Foster vient d’ailleurs de
déposer une plainte officielle
contre les animateurs de RDS
à l’office fédéral responsable
des normes de diffusion dans
le domaine de la télévision.
Pour résumer les propos à
l’origine de l’affaire, M. Claude
Mailhot, en conversation avec
son analyste Alain Goldberg, a
déclaré sur les ondes de TQS:
ce qui prouve que non seulement
les animateurs ne parlaient
au nom de personne,
mais qu’il agissaient de manière
à blesser le public, choqué
d’entendre de tels propos.
Messieurs Claude Mailhot et
Alain Goldberg devront maintenant
répondre de leurs actes
face à l’autorité canadienne en
matière de télé et les excuses
diffusées le lendemain n’ont
rien fait pour calmer le jeu. En
effet, prétextant s’excuser pour
des propos relatifs à l’habillement
de M. Weir, le réseau RDS
est passé complètement à côté
de la question, sans aborder la
discrimination ni l’intolérance
des animateurs face à ceux qui
ne sont pas comme eux.
Est-ce qu’il nous viendrait à
l’idée de commenter négativement
l’allure de ces animateurs,
gros, chauve pour l’un,
visiblement andropausé pour
l’autre et de juger de leurs
compétences sportives sur la
simple base de leur apparence
grotesque? Absolument pas.
Pour voir l’analyse et les commentaires
de Steve Foster et
de l’auteur de ces lignes sur les
ondes de TVA, rendez-vous au
http://www.gayglobe.us/tvadirect190210.
html
“Tout le monde pense que Johnny
Weir nuit à l’image des patineurs
artistiques”. Tiens, c’est
du nouveau ça car si on se fie
au nombre de plainte déposées
dans tous les médias contre
ces commentaires, peu de gens
pensent comme ces deux animateurs
qui, en plus de médicaliser
l’apparence de M. Weir,
allaient jusqu’à déclarer qu’on
devrait lui faire passer des test
de féminité, qu’il exagérait en
portant du rouge à lèvres alors
que tous les patineurs sont maquillés,
qu’il portait des vêtements
extravagants alors qu’il
est habillé par Versace et que
les autres patineurs font encore
plus dans la paillette que lui bref,
on a attaqué spécifiquement
Johnny Weir en prétextant ses
vêtements et son maquillage,
qui sont des éléments à 100%
dans les normes du sport, alors
qu’en réalité, Claude Mailhot et
Alain Goldberg ont commis un
acte encore pire, on a jugé un
athlète sur la base de ses manières,
de son allure naturelle,
de son apparence et cela est
illégal au Canada.
Le fait de cibler une personne,
au Canada et au Québec, sur la
base de son allure, est discriminatoire
et le public a explosé lors
de la diffusion de ces propos,