Sida dans le monde

Dʼaprès une étude récente effectuée en Allemagne, le SIDA, si
on ne devait considérer que la répartition géographique résultant de
la prolifération de la maladie et non de sa présence, ne toucherait
que lʼAfrique.
Mais cʼest là que dans les pays occidentaux lʼerreur pourrait être de
croire que la maladie ne se transmet plus autant que dans les années 80.
Or, rien nʼest plus faux. À force de sonner lʼalarme et de pointer lʼAfri-
que comme source majeure de transmission du SIDA dans le monde, on
en oublie nos propres statistiques qui sont aussi alarmantes!
Rien quʼau Québec, et la tendance est la même dans les autres pays
industrialisés comme les États-Unis ou lʼEurope, le SIDA reprend du poil
de la bête et fait remonter les statistiques, surtout auprès de 18-40 ans.
Le taux de transmission augmente, cʼest-à-dire que les jeunes hommes
recommencent à avoir des pratiques sexuelles à risques mais la maladie
elle-même est plus virulente que jamais, cʼest-à-dire que le virus est plus
fort, plus vicieux que jamais et quʼil répond moins bien aux médicaments
actuellement sur le marché parce quʼil a réussi à se muter en présence
de ces médicaments. Résultats: Au Québec, on recommence à attraper le
SIDA et surtout, on recommence à en mourir. Focussons un peu sur ça!