Ste-Marie-St-Jacques en élection

Deux excellents candidats dʼexpérience se
présenteront dans le Village gai de Montréal
pour briguer le siège laissé vacant par
André Boulerice
Montréal – Suite à la démission du député péquiste André Boulerice en
2005 et suite à une longue période sans député dans le comté de Ste-
Marie-St-Jacques, le Gouvernement Charest vient dʼannoncer quʼune
élection partielle se tiendra au printemps.
Martin Lemay, autrefois conseiller municipal et Maire pour
lʼarrondissement Ville-Marie, se présentera donc pour le Parti
Québécois alors que Nathalie Malépart le fera pour le Parti
Libéral du Québec. Les deux personnages sont très connus des
électeurs du comté et les deux ont une bonne expérience de la
scène municipale puisquʼils siégeaient auparavant dans des conseil
dʼarrondissement à la Ville de Montréal. Les enjeux sont clairs et
le nouveau représentant du comté devra faire des miracles puisque
dans les cinq prochains mois, le monde se tournera vers le Village.
André Boulerice en bref
Quatre mandats consécutifs
comme député provincial et plus
de 16 ans comme représentant
du même comté.
Responsable partiellement
de lʼintroduction du concept
dʼunion civile au Québec auprès
des députés
Commanditaire à titre discré-
tionnaire de nombreux groupes
gais parfois aux objectifs plutôt
obscurs.
Le nouveau représentant provincial du Village devra faire une mise
à jour des besoins de la population locale, de ses subventions discré-
tionnaires en même temps quʼil aura à être à lʼAssemblée nationale et
mettre en place les moyens à sa disposition pour contribuer aux jeux
mondiaux Outgames, à la Fierté gaie, au Festival des Arts du Village et
aux autres événements locaux.
Le nouvel élu (le masculin étant utilisé uniquement pour la forme il
va de soi), devra faire des miracles mais les deux candidats potentiel-
lement députables dans Ste-Marie-St-Jacques ont une solide expé-
rience politique municipale qui leur permet de voir venir les situation
à lʼavance et donc, de pouvoir intervenir dès lʼélection terminée pour
mettre en place un bureau et une équipe digne du seul comté québécois
peuplé dʼune forte population homosexuelle. Le Point se proposait de
vous présenter un portrait des deux principaux candidats mais il a été
décidé à la toute dernière minute de suspendre ce dossier et dʼy reve-
nir dans une prochaine édition sous forme dʼun article plus  recherché
et moins lié aux élections. Suite à nos demandes , les deux candidats
ont fournis des réponses intéressantes sur leurs visions du Village et
nous pensons quʼun dossier détaillé sur la situation politique réelle
dans Ste-Marie-St-Jacques serait plus intéressant. Nous y reviendrons.