Un controversé «détecteur de gays» sur le Google Phone

La dernière en ligne est Straight, un «détecteur de gays» conçu par Bendroid, qui créé une véritable polémique aux États-unis.

Grâce à cette application, une personne n’a qu’à poser la partie supérieure de son index sur l’écran de son téléphone pour savoir si elle est homosexuelle ou non. Les messages «Sorry, sweetie, you are» ou encore «You are the man» s’affichent sur le Google Phone pour signifier à l’utilisateur son orientation sexuelle. L’application est loin d’avoir fait l’unanimité et plusieurs blogueurs américains se sont empressés d’accuser Google d’homophobie.

Devant l’importance de la controverse, Google n’a eu d’autres choix que de se justifier en publiant une courte réponse sur le forum d’aide de Google Mobile.«Bien que cette application puisse paraître offensante pour certains, nous ne pensons pas violer une quelconque loi. Utiliser des stéréotypes sur tel ou tel groupe de personne ne correspond pas à de la haine vis-à-vis de ce groupe.»

NDLR: Nous connaissons tous des jeunes qui, pour rigoler, utilisent le terme de “tapette” en parlant de tout et de rien, pour souligner qu’ils trouvent quelque chose ou quelqu’un de moche. Cela ne signifie en rien qu’ils pensent que la personne soit homosexuelle, le terme dans leur esprit n’a rien à voir, il est tout simplement populaire et décrit en un mot ce qu’ils pensent. Une compagnie comme Google ne peut toutefois plaider la blague et son explication est saugrenue face à la législation québécoise. Pour une compagnie qui utilise les couleurs gaies dans son logo, elle démontre une insouciance qui ne fait pas honneur à sa réputation. Le boycotte de leur Iphone semble être plus efficace que le raisonnement.