VIH: Les AVANTAGES DE L’EXERCICE

Image

Jojo Ming

L’exercice physique offre de nombreux avantages aux personnes immunosup-primées, y compris celles vivant avec le VIH ou d’autres affections médicales qui affaiblissent le système immunitaire. Bien que l’exercice puisse initialement sembler contre-indiqué en raison du risque d’infections, il peut en réalité renforcer le système immunitaire, améliorer la qualité de vie et apporter divers bienfaits. Voici quelques-uns des avantages de l’exercice pour les personnes immunosupprimées :

L’exercice régulier peut aider à renforcer le système immunitaire en augmentant la circulation sanguine, en favorisant la production de cellules immunitaires et en améliorant la réponse immunitaire. Cela peut aider le corps à lutter plus efficacement contre les infections.

Les personnes vivant avec le VIH ou d’autres conditions immunosupprimées peuvent souvent ressentir de la fatigue. L’exercice peut contribuer à réduire la fatigue en améliorant la condition physique générale, en augmentant l’endurance et en favorisant un meilleur sommeil.

L’exercice aide à maintenir un poids corporel sain, ce qui est important pour la santé générale. Le maintien d’un poids adéquat peut réduire le risque de développer des problèmes de santé supplémentaires liés à l’obésité.

L’exercice a des effets positifs sur la santé mentale en réduisant le stress, en amé-liorant l’humeur et en réduisant les symptômes de la dépression et de l’anxiété. Cela est particulièrement important pour les personnes immunosupprimées qui peuvent faire face à des défis psychologiques.

L’exercice renforce les muscles, ce qui peut améliorer la capacité fonctionnelle et la qualité de vie. Une meilleure force musculaire facilite les activités quotidiennes et réduit le risque de chutes et de blessures.

Certaines personnes vivant avec le VIH peuvent développer une lipodystrophie, un changement anormal de la distribution de la graisse corporelle. L’exercice peut aider à réduire la lipodystrophie en maintenant un poids corporel sain et en améliorant la composition corporelle.

L’exercice peut contribuer à la prévention et à la gestion des maladies chroniques telles que les maladies cardiaques, le diabète de type 2 et l’ostéoporose. Cela est particulièrement important pour les personnes immunosupprimées, car elles sont parfois plus à risque de développer ces affections.

Amélioration de la qualité de vie : L’exercice régulier peut améliorer la qualité de vie en augmentant l’énergie, en améliorant la mobilité et en favorisant un sentiment de bien-être général.

Il est important de noter que l’exercice chez les personnes immunosupprimées doit être adapté à leur état de santé et doit faire l’objet d’une consultation médicale préalable. Les niveaux d’activité physique recommandés varient en fonction de l’âge, de la condition physique actuelle et des besoins individuels. Il est essentiel de travailler en étroite collaboration avec un professionnel de la santé pour élaborer un plan d’exercice sûr et adapté.