Alan Turing a sauvé l’humanité et a été condamné pour homosexualité

Image

Chad G. Peters

Alan Turing, mathématicien, logicien et pionnier de l’informatique, est une figure emblématique du XXe siècle. Son histoire fascinante mêle génie, persévérance et tragédie. Né le 23 juin 1912 à Maida Vale, Londres, Alan Mathison Turing était destiné à marquer l’histoire par sa contribution révolutionnaire à la cryptanalyse, à la théorie de la computation et à la science de l’informatique.

Turing a manifesté son intelligence précoce dès son enfance. Il a fréquenté l’école primaire St. Michael à St. Leonards-on-Sea et plus tard, le Sherborne School, où il a développé un vif intérêt pour les mathématiques et la science. Sa passion pour ces matières l’a conduit à l’Université de Cambridge, où il a étudié les mathématiques à King’s College. Il a obtenu son diplôme en 1934 et a rapidement commencé à se distinguer par ses travaux académiques exceptionnels.

La carrière de Turing a décollé lorsqu’il a publié son célèbre article « On Computable Numbers » en 1936. Dans cet article, il a introduit le concept de la « machine de Turing », un dispositif abstrait conçu pour effectuer des calculs selon un ensemble d’instructions précises. Cette machine a posé les bases de l’informatique moderne et a prouvé que tout calcul mathématique pouvait être effectué par une machine de Turing. Cette idée révolutionnaire allait plus tard jouer un rôle clé dans le développement des ordinateurs.

Cependant, la gloire académique de Turing a été brusquement interrompue par la Seconde Guerre mondiale. En 1939, il a été recruté pour rejoindre le Government Code and Cypher School (GC&CS) à Bletchley Park, une organisation secrète dont la mission était de décoder les communications chiffrées de l’ennemi. À Bletchley Park, Turing a travaillé sur le déchiffrage du code allemand Enigma, une machine de cryptage réputée inviolable. Turing a joué un rôle déterminant dans la conception et la construction d’une machine appelée « Bombe » qui a permis de déchiffrer les messages d’Enigma, fournissant ainsi aux Alliés des renseignements cruciaux sur les mouvements de l’armée allemande. Sa contribution a été cruciale pour la victoire des Alliés.

La Bombe de Turing a été un tournant dans la guerre, mais son rôle et les contributions de ses collègues de Bletchley Park sont restés classés secret pendant de nombreuses années. La fin de la guerre a marqué le début de la reconnaissance du génie de Turing. Cependant, l’ingratitude de l’État à l’égard de ses services a été manifeste. Plutôt que de recevoir des honneurs et des récompenses, Turing a été persécuté en raison de son homosexualité, qui était illégale au Royaume-Uni à l’époque.

En 1952, Turing a été accusé d’indécence grave après avoir avoué sa relation amoureuse avec un homme. Il a été condamné à subir un traitement hormonal visant à le « guérir » de son homosexualité, ce qui l’a laissé physiquement et émotionnellement affaibli. Son accès à des informations classifiées a été révoqué, ce qui a mis un terme à sa carrière gouvernementale.

La persécution de Turing a eu des conséquences tragiques. En 1954, à l’âge de 41 ans, il a été retrouvé mort dans sa maison de Wilmslow, Cheshire. La cause du décès a été établie comme un suicide par ingestion de cyanure. Sa mort a été un choc pour la communauté scientifique et pour le monde en général.

La vie et la carrière d’Alan Turing ont été marquées par de nombreux défis, mais il est désormais reconnu comme l’un des esprits les plus brillants et les plus visionnaires du XXe siècle. Sa contribution à la cryptanalyse et à l’informatique a eu un impact durable sur la science et la technologie, mais son histoire personnelle révèle également les préjugés et l’injustice de son époque.

Heureusement, le génie de Turing n’a pas été oublié, et avec le temps, sa mémoire a été réhabilitée. En 2009, le Premier ministre britannique Gordon Brown a présenté des excuses officielles au nom du gouvernement britannique pour le traitement inhumain infligé à Turing en raison de son homosexualité. Cette reconnaissance a été suivie par la promulgation de la « loi Turing » en 2017, qui a posthumément pardonné les hommes condamnés pour des infractions liées à l’homosexualité au Royaume-Uni.

Alan Turing a également été honoré par de nombreuses institutions et universités à travers le monde. Son héritage perdure grâce à la Fondation Turing, qui soutient la recherche en informatique et en intelligence artificielle. En 2019, le nom d’Alan Turing a été choisi pour figurer sur le billet de 50 livres sterling, ce qui en fait la première personne ouvertement homosexuelle à être représentée sur un billet de banque britannique.

La vie d’Alan Turing est un rappel poignant de l’importance de reconnaître et de célébrer la diversité et l’inclusion. Son génie a été entravé par des préjugés sociaux et des lois discriminatoires, mais sa contribution à la science et à la technologie a été inestimable. Turing a ouvert la voie à l’ère informatique et à l’intelligence artificielle, laissant derrière lui un héritage durable qui continue d’inspirer les générations futures.