Est-ce que la Manie des Selfies cache un trouble Psychologique?

Image

Jojo Ming

La « manie des selfies » est un phénomène relativement récent qui a pris de l’ampleur avec l’avènement des smartphones équipés de caméras frontales et des médias sociaux. Bien que le fait de prendre des selfies puisse être une activité amusante et inoffensive pour de nombreuses personnes, il existe des cas où cela peut être le signe de comportements compulsifs ou d’un trouble psychologique sous-jacent.

I. La Manie des Selfies : Définition et Prévalence

La manie des selfies se caractérise par une préoccupation excessive pour la prise de selfies, des autoportraits photographiques pris avec un smartphone ou une autre caméra. Les individus qui sont obsédés par les selfies ont tendance à en prendre fréquemment, à les retoucher ou à utiliser des filtres pour améliorer leur apparence, et à les partager en ligne sur des plateformes de médias sociaux telles que Facebook, Instagram ou Snapchat. Cette pratique peut s’accompagner de la recherche constante de validation et de « likes » sur les réseaux sociaux.

La prévalence de la manie des selfies varie d’une culture à l’autre et d’une génération à l’autre. Les jeunes adultes et les adolescents sont souvent plus susceptibles d’être obsédés par les selfies en raison de leur forte utilisation des médias sociaux. Cependant, il est important de noter que la prise de selfies n’est pas nécessairement problématique pour tout le monde, et elle peut être une forme d’expression personnelle ou un moyen de documenter des moments de la vie.

II. Signes de Comportements Compulsifs

La manie des selfies peut parfois présenter des signes de comportements compulsifs, qui sont associés à des troubles tels que le trouble obsessionnel-compulsif (TOC) ou la dysmorphophobie corporelle. Voici quelques signes qui peuvent indiquer que la prise de selfies est devenue compulsive pour quelqu’un :

  1. Prise excessive de selfies : La personne prend un grand nombre de selfies chaque jour, même dans des situations inappropriées ou inattendues.
  2. Obsession de l’apparence : Une préoccupation constante pour l’apparence physique et la recherche de la photo parfaite.
  3. Retouche excessive : L’utilisation de filtres ou de retouches pour altérer considérablement l’apparence de la personne sur les selfies.
  4. Validation constante : L’obsession de la quantité de « likes », de commentaires et de partages sur les selfies publiés sur les médias sociaux.
  5. Négligence d’autres activités : La prise de selfies devient une priorité par rapport à d’autres activités importantes de la vie quotidienne.
  6. Évitement social : L’évitement des interactions sociales en personne au profit des interactions en ligne.

III. Impact sur la Santé Mentale

La manie des selfies peut avoir un impact sur la santé mentale des individus concernés. Voici quelques-uns des effets possibles :

  1. Estime de soi altérée : Les personnes obsédées par les selfies peuvent devenir anxieuses ou déprimées si elles n’obtiennent pas suffisamment de validation en ligne. Leur estime de soi peut être fortement influencée par le nombre de « likes » qu’ils reçoivent.
  2. Isolement social : Passer beaucoup de temps à prendre des selfies et à les partager en ligne peut entraîner un isolement social, car cela peut conduire à négliger les interactions en personne.
  3. Dysmorphophobie corporelle : La retouche excessive des selfies peut contribuer au développement de la dysmorphophobie corporelle, un trouble caractérisé par une préoccupation excessive pour les défauts imaginaires de l’apparence physique.
  4. Addiction aux médias sociaux : La manie des selfies peut contribuer à une dépendance aux médias sociaux, avec une utilisation excessive et compulsive des plateformes en ligne.
  5. Stress et anxiété : La pression pour paraître toujours parfait sur les selfies et l’anticipation de la réaction des autres peuvent entraîner du stress et de l’anxiété.

IV. Possibilité d’un Trouble Psychologique Sous-Jacent

La manie des selfies peut être le symptôme ou la manifestation d’un trouble psychologique sous-jacent, bien qu’elle ne soit pas nécessairement un trouble en soi. Voici quelques troubles qui pourraient être associés à la manie des selfies :

  1. Trouble obsessionnel-compulsif (TOC) : Les comportements compulsifs liés à la prise de selfies peuvent être liés à un TOC, notamment une obsession de la perfection ou de l’apparence.
  2. Dysmorphophobie corporelle : Les personnes qui retouchent excessivement leurs selfies peuvent souffrir de dysmorphophobie corporelle, qui est caractérisée par une préoccupation excessive pour les défauts imaginaires de l’apparence physique.
  3. Dépression et anxiété : Les individus qui sont obsédés par les selfies peuvent être plus susceptibles de souffrir de dépression et d’anxiété, en particulier si leur estime de soi dépend fortement de la validation en ligne.
  4. Addiction aux médias sociaux : La manie des selfies peut être un aspect de l’addiction aux médias sociaux, un trouble qui peut avoir un impact significatif sur le bien-être mental.

V. Prise en Charge et Aide

Si vous ou quelqu’un que vous connaissez montrez des signes de manie des selfies et que cela a un impact négatif sur la santé mentale, il est important de rechercher de l’aide. Voici quelques étapes à considérer :

  1. Consultez un professionnel de la santé mentale : Un psychologue ou un psychiatre peut évaluer les comportements et les émotions liés à la manie des selfies et déterminer s’il existe un trouble psychologique sous-jacent.
  2. Fixez des limites : Si vous êtes obsédé par les selfies, essayez de vous fixer des limites quant à la fréquence et à l’objectif de la prise de selfies.
  3. Équilibrez votre vie en ligne et hors ligne : Prenez conscience de l’importance des interactions en personne et de la vie hors ligne, et trouvez un équilibre entre votre présence en ligne et votre bien-être physique et mental.
  4. Apprenez à vous aimer pour qui vous êtes : Travailler sur l’estime de soi et l’acceptation de soi peut aider à réduire la dépendance à la validation en ligne.