Est-ce qu’il Existe une Charte des Droits des lgbtq+ Mondiale?

Image

Carle Jasmin

Il n’existe pas de charte des droits des personnes LGBTQ+ au niveau mondial de la même manière qu’il existe des traités internationaux sur les droits de l’homme, tels que la Déclaration universelle des droits de l’homme adoptée par les Nations Unies. Cependant, il existe des initiatives internationales visant à promouvoir et à protéger les droits des personnes LGBTQ+ à travers le monde. Voici quelques exemples significatifs :

  1. La Déclaration sur l’orientation sexuelle et l’identité de genre des Nations Unies : En 2008, un groupe de pays, dirigé par la France, a présenté une déclaration aux Nations Unies sur l’orientation sexuelle et l’identité de genre. Bien que cette déclaration ne soit pas juridiquement contraignante, elle appelle les États à respecter et à protéger les droits des personnes LGBTQ+.
  2. La Commission internationale des droits de l’homme et des minorités sexuelles et de genre : Cette commission, créée en 2019, vise à promouvoir les droits des minorités sexuelles et de genre à travers le monde. Elle collabore avec des organisations de la société civile et des gouvernements pour faire avancer les droits des personnes LGBTQ+.
  3. La Campagne mondiale pour l’égalité : Cette campagne est une initiative conjointe de plusieurs organisations internationales, notamment l’ONU, Human Rights Watch et OutRight Action International. Elle vise à mettre fin à la criminalisation de l’homosexualité et à promouvoir l’égalité des droits pour les personnes LGBTQ+ dans le monde entier.

Bien que ces initiatives aient contribué à sensibiliser davantage aux droits des personnes LGBTQ+ à l’échelle internationale, il reste encore beaucoup de travail à faire pour garantir une protection et une reconnaissance complètes de ces droits à travers le monde. Les droits des personnes LGBTQ+ sont souvent violés dans de nombreux pays en raison de lois discriminatoires et d’attitudes hostiles, ce qui souligne l’importance continue du plaidoyer et de l’action pour faire progresser ces droits au niveau mondial.