42- Virus du Papillome Humain Le vaccin maintenant en vente au Canada

MONTRÉAL, Canada – Le 21 août 2006 – À compter dʼaujourdʼhui, Merck Frosst rend Gardasil (vaccin recombinant quadrivalent contre les types 6, 11, 16 et 18 du virus du papillome humain) accessible aux médecins et aux pharmaciens à travers le Canada.
Le vaccin contre le VPH a été approuvé le mois dernier par Santé Canada pour la prévention du cancer du col de lʼutérus, de la vulve et du vagin, des lésions précancéreuses ainsi que des verrues génitales causées par les types de VPH auxquels sʼattaque le vaccin. Les deux premières doses du vaccin ont été administrées aujourdʼhui à deux jeunes Canadiennes.
« Lorsque jʼai appris que le vaccin serait accessible au mois dʼaoût, je me suis promise que mes filles seraient les premières. Aujourdʼhui, jʼai tenu promesse », raconte Brigitte Leclerc qui a survécu à un cancer du col de lʼutérus. « Je suis tellement reconnaissante quʼil y ait désormais un moyen pour protéger Cindy et Nadia dʼune maladie qui a occasionné autant de stress à notre famille ». Au printemps de cette année, la vie de Mme Leclerc a été complètement bouleversée. Âgée de 40 ans, analyste financière accomplie, épouse et mère de deux filles, Cindy, 16 ans et Nadia, 22 ans, Mme Leclerc a reçu le diagnostic dʼun cancer du col de lʼutérus avancé. À la suite dʼune chirurgie radicale, elle a décidé de se vouer à la sensibilisation au sujet du cancer du col de lʼutérus et de sa cause, le VPH.
« Les gens ne parlent tout simplement pas de cette maladie et ils ne semblent pas se rendre compte de sa gravité. Je fais mon possible pour changer cela », ajoute Madame Leclerc.
Le VPH engendre le cancer du col de lʼutérus et est associé aux cancers du vagin et de la vulve. Le cancer du col de lʼutérus est, après le cancer du sein, le deuxième cancer en importance chez les Canadiennes âgées de 20 à 44 ans. Le VPH cause aussi les verrues génitales. Le risque dʼêtre affecté par des verrues génitales au cours dʼune vie est dʼenviron un sur dix. Gardasil est indiqué à lʼintention des jeunes filles et femmes canadiennes de 9 à 26 ans sous forme de trois injections intramusculaires à être administrées sur une période de six mois. Le prix suggéré de Gardasil est de 134,95 $ par dose de 0,5 ml.
NDLR: Le vaccin est actuellement indiqué chez la femme mais des études sont présentement en cours chez lʼhomme afin de déterminer si le même mécanisme de protection pourrait être utilisé dans le cas dʼautres formes de verrues génitales. Des résultats pourraient être disponibles dès 2007.