EN MARCHE VERS QUOI?

Roger-Luc Chayer

Dans l’état actuel du Village, vitrine officielle des mouvements LGBT au Québec, on pourrait se questionner sur la vitalité de nos communautés tant économiquement, socialement qu’humainement, mais il ne faut justement pas se fier aux apparences. Si le Village est en pleine mutation, c’est que le noyau traditionnel gai s’émancipe de la maison-mère et s’installe de plus en plus en périphérie du centre-ville de Montréal, dans Hochelaga, Rosemont ou le Plateau Mont-Royal. Il faut voir la vitalité de la rue Masson, la multitude de drapeaux gais aux portes de commerces et le formidable développement résidentiel de la rue Molson pour comprendre que les gais, bien que moins visibles dans le Village, sont fortement implantés dans des arrondissements qui leur ont toujours été ouverts. Les communautés LGBT sont en marche vers le plein épanouissement depuis que l’ensemble de leurs droits sociaux ont été protégés et couverts par la Charte québécoise, mais aussi par une éducation soutenue sur nos valeurs et nos capacités collectives. C’est fini le temps où les gais revendiquaient, voici le temps où les LGBT participent pleinement à toutes les sphères de la société! Et plus que jamais, elle est pertinente partout où elle se trouve!