Nouvelles brèves mondiales

Des couples homosexuels font condamner la Roumanie

Selon l’AFP –  Des couples de même sexe ont fait condamner leur pays, la Roumanie, par la Cour européenne des droits de l’Homme (CEDH), qui a estimé mardi qu’en refusant de reconnaître légalement leur union, le pays violait leurs droits. Dans son arrêt, la Cour basée à Strasbourg a dit, par cinq voix contre deux, qu’il y a eu violation de l’article 8 de la Convention européenne des droits de l’Homme, relatif au droit au respect de la vie privée et familiale.

La Roumanie, où l’homosexualité n’a été dépénalisée qu’au début des années 2000, n’autorise toujours ni le mariage ni l’union civile entre personnes de même sexe. Vingt et un couples de même sexe avaient introduit des requêtes devant la CEDH en 2019 et 2020.

« Nous étions des animaux de cirque » : ce couple dit avoir été refoulé de Zanzibar car « homosexuel »

Selon leparisien.fr –  Tout juste mariés, Damien et Olivier s’envolent pour la paradisiaque Zanzibar pour huit jours de lune de miel. Mais rien ne se passe comme prévu et après des heures d’inquiétude, le couple explique avoir été renvoyé vers la France. « Le pire, c’est qu’on a atterri à Paris le jour de la journée internationale de lutte contre l’homophobie », sourit amèrement Damien, 37 ans, depuis un spa d’Alsace où il s’est réfugié pour quelques jours de calme avec Olivier, 30 ans, après une semaine très mouvementée. Les jeunes époux viennent d’être « refoulés » de Tanzanie où ils devaient passer leur lune de miel. 

Le Venezuela décriminalise l’homosexualité au sein de l’armée

Selon l’AFP –  La Cour suprême de justice du Venezuela a annulé jeudi un article controversé du code de justice militaire qui sanctionnait l’homosexualité au sein des forces armées par une peine pouvant aller jusqu’à trois ans d’emprisonnement.  La Cour «a annulé la disposition contenue dans la section unique de l’article 565 du Code organique de justice militaire, pour manque de clarté et de précision juridique suffisantes en ce qui concerne la conduite qu’elle était censée punir», a déclaré la Cour suprême de justice sur sa page web. Plusieurs défenseurs de droits des personnes LGBT+ dans ce pays conservateur d’Amérique du Sud ont salué cette victoire.