Qu’est-ce qu’un éromène?

Image

Chad G. Peters

L’éromène est un terme qui trouve son origine dans la Grèce antique et désigne un jeune homme qui était l’objet d’affection et d’attention amicale de la part d’un homme plus âgé, appelé l’éraste. Cette relation particulière était courante dans la Grèce antique, en particulier à Athènes, et elle était encadrée par des normes sociales et des rituels bien établis.

  1. La tradition grecque antique : La pratique de l’éromène était une caractéristique importante de la société grecque classique, et elle était influencée par des idées sur l’amitié, la pédagogie et l’initiation à la vie adulte. Cette pratique s’inscrivait dans le cadre de la pédérastie, un concept grec ancien qui impliquait généralement un homme plus âgé (l’éraste) et un jeune homme (l’éromène).
  2. Rôles de l’éromène et de l’éraste : L’éromène était typiquement un adolescent ou un jeune homme, tandis que l’éraste était plus âgé, souvent dans la trentaine ou la quarantaine. L’éraste jouait un rôle de mentor et d’ami envers l’éromène, lui fournissant une éducation, des conseils et une orientation. Cette relation n’était pas exclusivement sexuelle, bien qu’elle puisse comporter des aspects érotiques.
  3. Les rituels de la pédérastie : La pédérastie était accompagnée de rituels sociaux et religieux, notamment des banquets et des cérémonies religieuses. Par exemple, à Athènes, un rituel appelé « l’adoption » avait lieu, où l’éraste formalisait la relation en offrant des cadeaux symboliques à l’éromène. Le symposium, un banquet pour hommes, était un lieu où ces relations pouvaient être célébrées.
  4. Éducation et initiation : Une partie importante de la relation entre l’éraste et l’éromène était l’éducation. L’éraste guidait souvent l’éromène dans des domaines tels que la philosophie, la politique, la musique, la rhétorique et d’autres compétences importantes pour la vie adulte. Il s’agissait d’une forme d’initiation à la vie sociale et politique de la cité.
  5. L’aspect érotique : Bien que la pédérastie n’ait pas nécessairement inclus des relations sexuelles, elle pouvait comporter des aspects érotiques, y compris des relations sexuelles consenties. Cependant, les normes de la Grèce antique concernant la sexualité étaient très différentes de celles d’aujourd’hui, et la relation entre l’éraste et l’éromène était davantage centrée sur l’affection et la pédagogie.
  6. Évolutions culturelles et sociales : Il est important de noter que la pratique de la pédérastie n’était pas universelle dans le monde grec antique et qu’elle pouvait varier selon les régions et les époques. En outre, les normes sociales et culturelles évoluent avec le temps, de sorte que cette pratique a perdu de sa popularité au fil des siècles.
  7. Critiques et controverses : La pédérastie grecque antique a suscité des débats et des critiques, notamment en raison de la différence d’âge entre les partenaires. Certains pensent que la pédérastie était principalement un moyen pour les hommes plus âgés d’exercer leur pouvoir sur les jeunes, tandis que d’autres estiment qu’elle représentait une forme d’éducation et de mentorat.